Le Showeb Séries était de retour pour une deuxième édition au Forum des Halles à Paris. De nombreuses chaînes nationales étaient réunies pour présenter leurs productions originales ainsi que leurs nouveautés made in US et UK. Mais qu'est-ce qu'on regarde cette année sur nos téléviseurs ? 

1. Kim Kong sur Arte

Le pitch : Un réalisateur de film populaire à gros budget (joué par Jonathan Lambert) est déprimé par sa propre carrière. Celui qui se sent artiste raté va être kidnappé par un clone de Kim Jong-Un qui va lui demander de réaliser son film à la gloire de son parti. L'histoire ? Donald Trump libère un King Kong cryogénisé depuis des années afin qu'il attaque la République Populaire, mais l'animal se prend d'amitié pour une paysanne qui va lui inculquer l'idéologie de la république. 

Pourquoi on aime : Parce que la salle a explosé de rire lors de la diffusion de l'extrait, que contrairement à de nombreuses séries françaises, les dialogues sont fluides et l'humour percutant. 

2. Missions sur OCS

Le pitch : Les quelques secondes diffusée lors du Showeb laisse place au mystère. On découvre un pilote russe en train d'atterrir sur terre qui perd le contact avec la base et voit une lumière blanche alors qu'il arrive trop vite sur la planète Terre. Au programme, Mars, des scaphandres et des fusées spatiales.

Pourquoi on aime : Quand une chaîne française produit une série de Science Fiction, on tend l'oreille. Le show semble ambitieux et nous laisse accroché à notre fauteuil le temps d'un trailer. 

3. Louis(e) sur TF1

Le pitch : Un père de famille qui le domicile familial  et abandonne femme et enfants. Il ne revient que 7 ans plus tard... Mais il a changé de sexe. La série raconte son quotidien alors qu'il tente de regagner la confiance de ses enfants et de renouer des relations avec son ex-femme. 

Pourquoi on aime : La série se veut être un Transparent à la française. Le sujet abordé de manière grand public à la sauce TF1 et met en scène des catégories de personnes trop souvent oubliées dans les séries.

4. Incorporated sur Syfy

Le pitch : Dans un monde en crise dominée par les grandes entreprises, des zones délimitent où habitent les riches, et où se trouvent les pauvres. Les deux mondes ne se mélangent pas pourtant, l'un de ceux du bas va tout tenter pour monter les échelons et partir à la conquête des 1%.

Pourquoi on aime : Une série qui a de la gueule avec un pitch séducteur, des effets spéciaux soignés et un premier épisode qui donne envie de découvrir la suite.