On a souvent accusé les producteurs et scénaristes de Game of Thrones de gâcher le potentiel pourtant immense de ses personnages féminins. La saison 6 leur a donné raison avec des rôles de plus en plus importants donnés à des femmes.

Un début... Compliqué

Les femmes et Game of Thrones, c'est un peu une histoire d'amour/haine. Nudité gratuite, scènes de viols, femmes exploitées dans les bordels... La femme a rarement un joli rôle dans la série. Et pourtant, avec des personnages avec un potentiel immense comme Daenerys ou Yara, la série se rattrape avec la saison 6 et plus particulièrement avec l'épisode 9, La bataille des bâtards dans lequel on voit Sansa devenir fin stratège et même commandante d'armée. Le problème dans GoT est que les femmes se font rarement confiance, cela change quand Yara et Daenerys décident de se lier pour conquérir Westeros.

Lire aussi

Game of Thrones, une histoire de femmes

Dans la saison 6, ce sont les femmes qui reprennent le pouvoir, les hommes sont le plus souvent à leur service ou si ce n'est pas le cas, elles finissent par avoir leur revanche. On pense à Sansa dans l'épisode 9 qui enfin peut s'en prendre à Ramsay Bolton, qui la viole durant leur nuit de noces dans la saison précédente. La jeune femme qui est passée de princesse rêveuse à adulte déterminée décide de le faire tuer par ses propres chiens. Aucun regret, aucune empathie envers son violeur, elle se contente de lui dire qu'il sera oublié et s'en va avec un sourire tandis que Ramsay hurle. Une formule qui fonctionne puisque la série décolle avec 23,3 millions de spectateurs pour un épisode, un chiffre en augmentation de 15% comparé à la saison dernière.