Ce nouvel épisode nous permet de renouer avec les Lannister –mis de côté dans l'épisode 5-, pour découvrir un vrai bouleversement à Port-Réal ! Du côté d'Arya et Bran Stark, les choses changent également. Aviez-vous deviné tout ce qui vous attend dans ce nouvel épisode ? C'est le moment de le vérifier !

Bran rencontre son oncle

Alors que Bran et Meera (qui a également survécu à l'attaque des Morts) s'enfuient dans les territoires désolés du Nord, Bran est assailli par les visions : celles de son passé –sa chute du haut de la tour de Winterfell-, de la jeunesse de son père, mais aussi du Roi Fou, intimant à ses serviteurs de "les brûler tous". Quand Meera finit par s'effondrer d'épuisement (il y a des progrès à faire côté accessibilité pour les handicapés, dans le Nord), Bran s'éveille : "Ils nous ont trouvé", déclare-t-il à sa protectrice. "Ils", se sont bien sûr les hordes de Marcheurs Blancs qui pistent les 2 fuyards. Bran et Meera vont cependant pouvoir compter sur une aide impromptue : un chevalier masqué, tout de noir vêtu, galope vers eux et les tire du pétrin. Ce vaillant et mystérieux guerrier n'est autre que Benjen Stark, frère de Ned Stark, qui a toutes les raisons du monde de ne pas découvrir trop vite son visage : blessé par une lame de Marcheur Blanc, sa métamorphose semble avoir été interrompue par un procédé magique, connu des Enfants de la Forêt. En perçant son cœur avec du Verredragon, ils ont pu stopper le processus. Un point en faveur de ce peuple d'apparence si paisible, qui est tout de même à l'origine de l'armée des Morts, sans vouloir pinailler. Bran découvre au cours de l'épisode qu'il doit succéder à la Corneille aux Trois Yeux, et que son rôle dans le combat final contre le Roi des Marcheurs Blancs sera crucial.

Une petite fille au théâtre

Dans l'épisode précédent, Arya –que nous ne devrions plus appeler sous ce nom désormais, n'est-ce pas ?- assistait à une pièce de théâtre donnée par une troupe de Braavos. Celle qui raconte l'assassinat du Roi Geoffrey, en des termes un peu trop romancés à son goût. Mais une petite fille n'a plus vraiment son avis à donner sur la question, pas vrai ? Elle note qu'une jeune actrice, Bianca, crève de jalousie à l'idée que le rôle de Cersei lui ait échappé. Une petite fille se glisse en coulisses pour empoisonner l'actrice interprétant le rôle de Cersei, Lady Crane, comme son maître le lui a ordonné. Evidemment, les choses ne vont pas se passer si facilement : une petite fille doit faire la causette à Lady Crane, et lui donne quelques conseils sur son jeu. Pas de larmes, plus de rage. Elle quitte les lieux, mais au moment où la diva de la troupe s'apprête à boire le poison, elle entre de nouveau et lui évite une mort indigne, mettant en garde Lady Crane : "prenez garde, dit-elle en désignant Bianca, elle veut votre mort." Exit une petite fille, surveillée, sans le savoir, par une autre membre des Sans-Visage, qui s'empresse d'aller raconter l'affaire à Jaqen H'Ghar. Elle lui rappelle la promesse que ce dernier lui avait faite : si une petite fille faillit à sa mission, elle aura le droit de la tuer. Entre temps, une petite fille s'échappe en douce…

Arya revient

Comme il fallait s'en douter, une petite fille qui a subi le massacre des trois-quarts de sa famille avait peu de chances de tirer un trait sur son passé. La voilà qui abandonne les Sans-Visage, et part à la recherche de sa fidèle épée, enterrée une saison plus tôt. Et, en un clin d'œil, nous retrouvons Arya Stark.

Sam rentre au pays en héros… ou pas

Cap sur Corcolline où Sam, Gilly et son nourrisson doivent faire la rencontre de Lord Randyll Tarly, père de Sam, un homme tout-à-fait charmant qui accueille son fils à bras ouvert. On plaisante : le paternel est une vraie peau de vache, et personne ne semble accorder le moindre crédit au récit de Gilly, qui se fait un devoir de conter les exploits de l'ancien Corbeau. Quand Randyll apprend que Gilly est une sauvageonne, l'atmosphère devient un peu plus festive, et la jeune femme est très vite évacuée des lieux, escortée par la mère et la sœur de Sam. Détail intéressant : Randyll Tarly est l'un des heureux possesseurs d'une épée forgée avec de l'acier valyrien, et nous avons déjà vu à quel point ce genre de gadget pouvait s'avérer utile.

Tommen retourne (encore) sa veste

Jaime et Cersei Lannister avaient enfin réussi à convaincre Lady Olenna et Mace Tyrell à se joindre à eux pour mettre une bonne raclée au Grand Moineau et sa garde. C'était sans compter sur le don pour la manipulation du chef religieux. Par l'intermédiaire de Margaery, il réussit à s'aliéner définitivement le roi Tommen, qui accepte de former un pouvoir royal main dans la main avec l'ordre. Quand Jaime et sa bande se présentent, bien décidés à en découdre, ils tombent sur Tommen et Margaery, main dans la main, leur annonçant la "bonne" nouvelle. La guerre de Port-Réal n'aura pas lieu. Lady Olenna Tyrell bougonne.

Jaime retourne à Vivesaigues

Tommen ne semble pas comprendre qu'une jolie cible a été peinte sur sa tête. Plutôt que de garder Jaime Lannister près de lui, il le nomme Lord Commandant et l'envoie reprendre le château de Vivesaigues, actuellement entre les mains de "Blackfish", alias Brynden Tully, l'oncle de Catelyn Stark, actuellement en guerre contre la maison Frey. L'occasion de retrouver un personnage que nous n'avions pas revu depuis les Noces Pourpres : Edmure Tully, frère de Catelyn Stark. On se rappellera que Brienne est également en route pour Vivesaigues afin de rallier de nouvelles troupes pour coller la pâtée à Ramsay Bolton. Un sacré chaos en perspective !