On l'a dit et répété, Valérie Trierweiler est la star des ventes de livres depuis la sortie de son livre, Merci pour ce moment, dans lequel elle détruit méticuleusement son ex François Hollande, pour avoir eu l'outrecuidance d'oser la tromper et la quitter pour une autre femme !

Valerie Trierweiler contre Zemmour

Mais si ses confessions de la femme bafouée ont rendues riches la journaliste désormais millionnaire, Eric Zemmour, l'autre poil à gratter du gouvernement fait plus fort avec son livre "Suicide français" qui s'écoule en ce moment à plus de 5000 exemplaires par jour et qui, après avoir été édité à 100 000 exemplaires, a été réédité à 20 000 afin de répondre à la demande édifiante.

Le polémiste du Figaro et d’iTélé, mais aussi chroniqueur de RTL qui s'est embrouillé ce weekend avec Aymeric Caron et Anne Dorval durant l'émission On est pas couché pour ses propos parfois limites surfe donc sur un joli succès avec ce bouquin qui relate en 500 pages les erreurs de la France depuis la mort du général de Gaulle.

Un Best seller annoncé ?

Et si certains libraires refusaient de vendre le livre de Valérie Trierweiler, se refusant à devenir le déversoir de l'ancienne première dame, le livre de Zemmour est par contre disponible partout, même si en terme de rage déversée, il fait parfaitement le poids face à son concurrent...

Les critiques sont unanimes, le livre d'Eric Zemmour est jugé brillant et s'il continue à se vendre à ce rythme, il pourrait dépasser les ventes du bouquin de Valoche qui a dépassé les 450 000 exemplaires écoulés... Mais une question nous brûle pourtant les lèvres : pour quelle raison les cartons littéraires de cet automne en France ne sont que des livres tristes et rageurs ? Cela traduit-il l'état d'esprit de notre société ?