Plus le temps passe, plus il semble impossible pour Valérie Trierweiler de réaliser son souhait le plus cher du moment : concilier son métier de journaliste et son statut de Première compagne de France. La journaliste est encore officiellement employée par l'hebdomadaire Paris Match, mais la relation entre les deux parties est arrivée à un niveau de détestation déplorable. Tout est parti du jour où Paris Match a publié en une Une photo de Valérie Trierweiler sans prévenir la principale intéressée et sans demander son autorisation. Un acte qui a vraiment énervé la compagne de François Hollande qui depuis ne met plus les pieds à la rédaction. Et selon nos confrères de Point de vue, la femme de 47 ans a même "demandé à une secrétaire de faire ses cartons". Un comportement jugé lâche et arrogant envers le magazine. Un journaliste, qui a envoyé son dernier bouquin à Trierweiler, "s’agace de recevoir pour accusé de réception un mot rédigé par une secrétaire". Il est vrai qu'un mot manuscrit pour son ancien collègue aurait été plus élégant de la part de l'incontrôlable Valérie Twittweiler ! Un autre journaliste confie sa surprise en voyant que son ancienne collègue "utilise un papier à en-tête de l’Elysée pour communiquer avec les éditeurs". Une attitude dédaigneuse et arrogante qui ne fera pas d'elle une regrettée au sein de la rédaction de Paris Match.

Découvrez [[star-photos:7210 les plus belles photos de Valérie Trierweiler]] sur sa page Staragora

En effet, un autre journaliste de l'hebdomadaire a quant à lui critiqué la plume de Trierweiler ! Sûrement hors de lui à cause de la façon dont elle traite ses anciens collaborateurs, il a déclaré : "Le problème, c’est que maintenant, on la lit !". Ambiance... Vous l'aurez compris, ce n'est pas à Paris Match que la Première dame pourra continuer à exercer correctement son métier de journaliste. Peut-être se laissera-t-elle donc séduire par la proposition de D8, nouvelle chaîne du groupe Canal + ? Si elle rejoignait Laurence Ferrari et Roselyne Bachelot, Valérie Trierweiler exacerberait l'indignation des élus UMP, qui voient ici un conflit d'intérêt. En tout cas, si Valérie Trierweiler est motivée par l'argent, elle devrait sauter sur l'occasion. Roselyne Bachelot a laissé entendre que les chroniqueurs de D8 seront payés 20 000 euros par mois ! Un salaire très généreux quand on sait que les autres chroniqueurs de la TNT gagnent entre 2 000 et 4 000 euros mensuels. Une chose est sûre, ce n'est pas avec le comportement qu'elle adopte à l'endroit de Paris Match que Valérie Trierweiler va faire grimper sa cote de popularité, plutôt mitigée. Mais le plus important est qu'elle n'intervienne plus dans la politique avec ses tweets assassins. Là-dessus, François Hollande s'est bien fait comprendre !