Teddy Riner se défend ! Le sportif français répond enfin à la polémique sur son salaire. Le judoka le plus médaillé de France est au Levallois Sporting Club, financé à 60 % par des subventions collectives. Les magistrats de la cour régionale d’Île-de-France s'interrogent sur son salaire de 24 000 euros par mois selon France Bleu. Invité sur Europe 1 mardi 23 juin 2015, voici ce que le champion répond : "Je suis un peu touché, un peu peiné d'être au cœur de cette polémique." Gêné, Teddy Riner explique qu'il n'est pas venu au micro d'Europe 1 pour parler de la polémique sur son salaire mais pour les JO.

Il ajoute : "Je suis victime. Moi, j'ai toujours été au Levallois Sporting Club. Aujourd'hui je ne comprends pas trop, sachant que je suis ambassadeur de la ville depuis 2009, que je combats sous les couleurs du LSC depuis très longtemps... On a gagné de nombreux titres. A mon arrivée dans le club, je crois que ça faisait 14 ans qu'on n'avait pas gagné la coupe d'Europe ! Je ne vole pas cet argent. On me l'a donné. On est venu me chercher dans mon club."

Futur porte-drapeau des JO 2024 à Paris ?

Teddy Riner conclut : "Je fais partie des dommages collatéraux". Comme le souligne le journaliste Thomas Sotto, la polémique est d'autant plus importante que c'est la première fois qu'on trouve quelque chose a lui reprocher. Le judoka de 26 ans a jusqu'à présent construit une image impeccable : celle d'un jeune qui a réussi grâce au travail.

Ancien élève de Sciences Po Paris, médaillé olympique et sept fois champion du monde, Teddy Riner a toujours mis en avant son patriotisme. Le sportif le prouve encore au micro d'Europe 1 le 23 juin. Teddy Riner soutient la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et voudrait en être le porte-drapeau même s'il pense être trop vieux pour pouvoir participer en 2024 : "Ça fédère, ça crée des vocations, ça fait rêver."

Teddy Riner répond à la polémique sur son salaire !