La saga Star Wars est plus vivante que jamais. Alors que la nouvelle trilogie est enfin lancée, Disney a également annoncé en juillet que des spin-offs verraient le jour en parallèle. Ce qui est le cas du projet sur la jeunesse de Han Solo. Mais qu'en pense Harrison Ford, celui qui a incarné le contrebandier dans la première trilogie et dans le Réveil de la Force ?

Harrison Ford : Han Solo, c'est fini !

En marge de la sortie de l'Episode VII la semaine dernière, Harrison Ford n'a bien évidemment pas échappé à la question sur le spin-off à propos de la jeunesse de Han Solo. Et bien sûr, l'acteur de 73 ans n'en fera pas partie, ni même en tant que caméo. Dans une interview accordée jeudi dernier à Blastr, Ford a déclaré : "En ce qui concerne le film mettant en scène un Han Solo plus jeune. A vrai dire, je ne sais pas trop quoi en penser. Je suis content que quelqu'un puisse avoir le fardeau d'être jeune. Tout cela va au-delà de ma compréhension et de mon contrôle, et je ne veux rien à voir avec ça, et je le dis de la manière la plus bienveillante qui soit. Mais ce spin-off n'aura rien à voir avec moi."

Qui sera le "jeune" Han Solo ?

Au niveau de l'intrigue de ce spin-off sur le célèbre contrebandier, on ne sait que très peu de choses. Selon les rumeurs, il aurait grandi dans un milieu de bandits de l'espace après avoir connu une enfance difficile. Le film pourrait raconter sa rencontre avec son meilleur ami Lando Calrissian et son fidèle acolyte, le wookie Chewbacca. Pour le casting du héros principal, plusieurs acteurs sont pressentis : Ansel Elgort (Divergente, Nos Etoiles Contraires), Nick Robinson (Jurassic World), Tom Felton (Drago Malefoy dans Harry Potter)  mais aussi Johnsonaylor Johnson (Kick-Ass, The Avengers 2). Aaron Paul, qui incarne Jesse Pinkman dans la série Breaking Bad, ferait également partie des acteurs en lice pour le rôle. Affaire à suivre...

A découvrir aussi :

Star Wars : notre critique du Réveil de la Force (ATTENTION SPOILERS).

Star Wars : le spin-off de Han Solo prévu pour 2018 !

Ecrit par Quentin VERDIER