Difficile de passer hier à côté de L’ÉVÉNEMENT cinématographique du mois, si ce n'est de l'année. L'Episode VII de Star Wars, Le Réveil de la Force est enfin sur nos écrans, bien avant ceux du reste de la planète (qui le découvrira demain). Alors ce nouvel opus de la saga galactique vaut-il le détour ? Nous y étions hier, et on peut vous dire que le cahier des charges a été respecté !

Le Retour en Force (sans spoilers)

Le Réveil de la Force est une grande réussite. Ceux qui ont détesté la prélogie vont enfin se réconcilier avec l'univers de George Lucas. JJ Abrams nous livre une machine bien huilée : le rythme, la photographie, les décors, le montage, tout est très maîtrisé.

Le cinéaste renoue avec l'ambiance de la première trilogie. De nombreuses références sont faites tout au long du film, c'est peut-être là le seul reproche que l'on pourrait faire. Le scénario est effectivement un peu trop proche de celui de l'Episode IV de 1977. Les fans de la première heure seront heureux de retrouver les personnages culte de la saga (Han Solo, Chewbacca, Princesse Leia, C3-PO ou encore R2-D2), mais les anciens savent aussi laisser la place à la nouvelle génération de héros (Rey, Finn, Poe) qui parviennent à tirer leur épingle du jeu. Loin du réchauffé, nous sommes dans de la nostalgie pure et dure, qui réussit avec brio, à fédérer toutes les générations de fans, les néophytes comme les afficionados.

Autre bon point à JJ Abrams : le réalisateur a utilisé les effets spéciaux avec parcimonie. Leur utilisation excessive avait été vivement critiquée dans la seconde trilogie. Bien sûr, le numérique se voit sur certains personnages, et en particulier la motion capture sur Andy Serkis ou Lupita Nyong'o.  Mais quel bonheur, de retrouver enfin des costumes et des décors artisanaux !

Un petit bémol revient cependant à John Williams, qui ne nous propose pas vraiment de nouvelles musiques aussi marquantes que celles des précédents opus.

Théories : avions-nous raison d'y croire ? (ATTENTION SPOILERS !)

Voici un petit résumé de l'intrigue : 30 ans après le Retour du Jedi, Luke Skywalker est parti en exil après avoir tenté de former une nouvelle génération de Jedi. L'expérience a mal tourné suite au passage dans le côté obscur de la Force de son neveu, Ben, le fils de Leia et Han Solo. Le maître Jedi est donc recherché à la fois par son ancien apprenti rebaptisé Kylo Ren qui collabore avec le Premier Ordre (reliquat de l'Empire) et par la Résistance, qui détient dans un droïde (BB-8) une partie d'une carte pour le retrouver.

Si nous ne savons toujours rien de l'identité précise des personnages de Finn et Rey (dont les noms de famille ne sont jamais révélés), la théorie sur la filiation de Kylo-Ren avec Han Solo et Leia est donc confirmée.

Mais où est Luke Skywalker ? Rey, qui développe tout au long du film ses pouvoirs de Jedi et notamment pendant un duel aux sabre-lasers avec Kylo-Ren, va parvenir à le rejoindre à la fin du film en reconstituant le plan grâce à BB-8 et R2-D2 qui en possédait la quasi-totalité. Nous retrouvons un Luke Skywalker vieilli et barbu, vivant en ermite sur une archipel d'îles. Le fils de Dark Vador s'apprête ainsi à former sa nouvelle apprentie.

La mort de Han Solo : Grandement affecté par le chemin qu'a pris son fils, le personnage incarné par Harrison Ford croise Kylo-Ren et tente de le faire revenir du bon côté. Mais ce dernier refuse et le transperce de sa lame de sabre-laser. Un choc immense pour les fans ultimes !

Après tant d'attente, cet Episode VII rassure sur le fait que la saga n'a pas été trahie. Nous ressortons de la salle avec des étoiles dans les yeux et l'impatience insoutenable de découvrir l'Episode VIII prévu pour fin 2017.

A découvrir aussi :

Quand Star Wars s'incruste dans les films et les séries.

George Lucas voit sa relation avec Star Wars comme un divorce.

Ecrit par Quentin VERDIER