Le Duc et la Duchesse de Cambridge sont fatigués. Quelques jours après la naissance de Charlotte, les paparazzis sont toujours à l’affut de la moindre photographie ou information à leur sujet.

Un constat que déplore la famille royale, à tel point que les nouveaux parents ont décidé de publier une lettre ouverte à l’adresse des photographes et journalistes qui les épient sans arrêt. "Nous voudrions à nouveau demander clairement que cessent les actes de harcèlement et de violation de la vie privée" a ainsi écrit Kensington Palace, chargé de communication du couple princier. Et d'ajouter,  "il y a eu par le passé un certain nombre de violation de la vie privée de la famille royale dont les principales ont été causées par des photographes professionnels utilisant des téléobjectifs". Ici, on fait clairement référence aux photos de Kate Middleton topless divulguées dans le magazine Closer en 2012. La revue avait été alors condamnée à rendre les photos.

Leur moment de repos perturbé

Mais qu'est-ce qui a pu mettre Kate Middleton et le Prince William en si en colère ? Tout remonte au 5 mai 2015. Trois jours seulement après la naissance de leur fille, Kate Middleton et son époux William décident de passer quelques semaines à la campagne, pour profiter d’un repos bien mérité. Ils ont ainsi été aperçus à bord d’un 4x4, empruntant le chemin jusqu’à leur résidence  d’Anmer Hall,  située dans le domaine royal de Sandringham dans le Norfolk. A leur arrivée, une désagréable surprise les attendait : un parterre de journalistes et photographes s’était installé devant leur domicile. Venus pour se reposer, ils ont ainsi été contraints de quitter les lieux. Les photos du couple en voiture avec le bébé ont en effet été publiés dans la plupart des tabloïds comme MailOnline, London Evening Standard ou encore Hello. En rédigeant cette lettre ouverte, le duc et la duchesse espèrent entendus. De quoi faire vraiment peur aux médias ?