C’est l’une des traditions immuables du Royaume-Uni : chaque année, au moment de Noël, les familles britanniques se réunissent devant leur poste de télévision pour entendre le discours prononcé par la Reine Elizabeth II. Une tradition initiée par son père, le Roi George VI, qui prononça son 1er discours de Noël en 1937 sur la radio BBC. Comment la scène est-elle créée et répétée avant l’arrivée de la Reine ? Carol Golder, qui a travaillé dans les coulisses de l’émission pendant 22 ans, lève un coin du voile dans une interview pour le Sunday Times, publiée le 20 décembre dernier.

Sapin, cartes de veux, décorations : tout est faux !

Première révélation étonnante de la part de celle qui fut la doublure de la Reine pendant plus de 10 ans : une grande partie du décor festif installé dans le salon de Buckingham Palace est en réalité constitué de toutes pièces !
Ce n’était en effet pas le travail des employés du palais de fournir le décorum nécessaire au tournage de ce discours, mais aux producteurs. C’est ainsi qu’on trouve dans ce décor soi-disant authentique des cartes de vœux appartenant à Carol Golder, un sapin acheté par la production du show, décoré avec des objets appartenant à Terry Wogan, célèbre présentateur de la BBC !
Les seules cartes de vœux appartenant réellement à la famille royale sont celles que l’on peut voir lorsque la caméra fait un plan rapproché sur Sa Majesté. Pour le reste, on a affaire à une belle mise en scène ! Carol Golder est bien placée pour le savoir : outre son rôle sur le plateau, elle a également incarné pendant plus de 10 ans le rôle de la Reine durant les répétitions, avant que la monarque ne fasse son apparition, à 11 heures du matin, le jour du tournage. Légèrement plus grande que la Reine, l’employée de la production était d’ailleurs contrainte de se tasser un peu devant la caméra !

La Reine Elizabeth émue par le décès de l’un de ses fans

Chaque Noël depuis 1952, Mr Simes, grand admirateur de la Reine, lui envoyait une carte de vœux. Il avait fait sa rencontre en 1972 en Turquie, et déjà à l’époque, la Reine avait reconnu son correspondant régulier et l’avait remercié pour ses "charmantes cartes". Lorsque ce fan inconditionnel décède en 2011, c’est son petit-fils, Andrew Simes, qui prend le relais.
Le jeune homme raconte la suite sur son compte Facebook : "en janvier 2012, envi­ron un mois après Noël, j’ai reçu une lettre. L’en­ve­loppe montrait que ça avait été envoyé de Buckin­gham Palace. A l’in­té­rieur était écrit : "quand j’ai reçu une lettre signée d’un autre Simes à Noël, j’ai demandé à mon bureau de chercher ce qui était arrivé à votre grand-père. C’est avec beau­coup de tris­tesse que j’ai appris son décès, et je tenais à vous présenter à vous et votre famille mes condoléances.’’’ Comme quoi, Sa Majesté nous réserve encore quelques beaux moments d’émotion authentique !

A lire aussi sur Staragora :

La Reine Elizabeth II a de l’humour !