Sindy, la jeune chanteuse de 20 ans découverte dans Popstars, s'est véritablement révélée en étant la voix féminine de la Team BS. A l'occasion de la sortie de son premier album solo, le 10 juillet prochain, Staragora a eu la chance de la rencontrer, l'occasion de faire plus ample connaissance, avant que son opus Selfie, soit dans les bacs.

Staragora : Présente-toi en quelques mots ?

"Alors je m’appelle Sindy, je vais avoir 20 ans. Il y a deux ans j'étais sur Internet et j'avais envie de monter sur scène et de voir vraiment ce que je valais. Je cherchais un concours dans la région et en fait je suis tombée sur le casting de Popstars à Bordeaux. Je me suis dis "pourquoi pas essayer ?" Et puis j'ai rencontré La Fouine, en finale j'ai été éliminée et en fait, La Fouine se lève, et il me dit "écoute Sindy, ça va pas s'arrêter là pour toi, je vais te rappeler j'ai envie de travailler avec toi". Moi j'y croyais pas du tout. Et en fait si. On a commencé à travailler sur mon album qui n'avait pas de nom ni d'identité à l'époque et ce qui m'a un peu sauvée on va dire, c'est l'aventure Team BS. On a tourné pendant un peu plus d'un an et quand on a jugé qu'on avait aussi besoin de mettre en pratique tout seul tout ce qu'on avait apprit dans cette aventure, on a décidé de se séparer pour tous partir sur nos projets solos."

Alors justement après la Team BS, qu'est-ce que ça fait d'avoir son propre album ?

"C'est flippant mais c'est trop bien parce que c'est ma musique, elle m'appartient, c'est mon oeuvre. C'est moi, vraiment. Et heureusement qu'il y a eu l'aventure Team BS parce que je me rends compte qu'avant je faisais un peu ce que l'on me disait. J'ai changé, j'ai mûri et j'ai trouvé mon identité et voilà. Je suis hyper contente d'avoir fait cet album, je pense et j'espère que ça sera pas le dernier. J'ai déjà des idées pour le prochain mais maintenant faut le défendre."

Comment s'est passé l'enregistrement de l'album ?

"En fait les gens avec qui je travaille connaissent déjà ce que j'aime. Je leur avait fait une playlist de 150 sons, que des trucs que j'écoute, qu'ils se rendent comptent un peu de mon univers et ce que moi je veux faire, et ne pas faire. Quand j'arrive en studio en général ils ont 2-3 instru de prêtes, j'en prends une, deux ou trois ça dépend de celle(s) qui m'inspire(nt) le plus. Ensuite on fait une mélodie, si elle me plait et qu'elle m'inspire quelque chose j'écris, sinon je me fais aider."

Pour écrire, tu puises dans la mélodie, mais aussi dans des films, des livres que tu as lu, des expériences vécues...

"Je l'ai vécu, comme je pense la majorité des filles aujourd'hui puisque les garçons ne sont pas tous très sérieux mais je n'ai même pas pensé à cette personne en faisant cette chanson. Je trouve qu'une femme doit avoir assez de force pour ne pas se laisser faire quand un mec agit comme ça et c'est ce que j'ai voulu mettre parce que je vois pas pourquoi juste parce qu'on est une fille et qu'on se fait quitter ou qu'il y a une histoire un peu compliquée avec un garçon, on devrait se morfondre ? Je suis pas du tout comme ça, c'est un peu de moi que je parle au final. Si ça venait à m'arriver... "ciao"."

Forcément, ta vie sociale a été impactée avec cet album. Comment tu le ressens ? A 20 ans, on s'imagine autre chose, on est jeune ce n'est pas évident de vivre tout ça...

"J'ai perdu beaucoup de gens, même des gens de la famille qui n'acceptent pas le fait que je sois artiste. J'ai perdu des amis qui n'en étaient pas au final. Mais tant mieux. Le seul regret que j'aurais plus tard c'est par exemple mes 20 ans je n'ai pas pu fêter avec mes amis. Ni avec ma famille. On a 20 ans qu'une fois donc t'as quand même des sacrifices, comme des anniversaires de tes proches où t'es pas là, même des trucs plus durs. Pour ma vie de jeune fille aussi, je peux sortir mais que chez moi. Heureusement j'ai mon copain, ma meilleure amie. Après il y a les gens autour, bien sûr, mais il y a plus qu'eux à qui je confie ma vie."

Et alors concernant la Team BS, tu pense retourner avec eux ?

"On est pas contre un deuxième album, mais il n'y a rien de fait. On a nos albums à défendre, peut-être des tournées respectives. Après de temps en temps on se réunira peut-être sur un morceau mais pour le moment on a mit de côté. On est tous dans nos projets et ils sont tous différents. T'as Sultan dans du rap, Fababy dans du rap de rue vraiment hard core, Fouini dans le rap et la variété et Sindy dans la pop urbaine. On est trop différents pour le moment. On reviendra plus tard mais il nous faut du temps, c'est hyper sympa de passer une année à 4 et d'un côté c'est aussi un peu chiant... Non chiant c'est pas le mot, c'est que à un moment l’ego de l'humain fait que t'as envie de briller tout seul. C'est bien de travailler ensemble mais c'est aussi bien de travailler seul pour se rendre compte de la chance qu'on a. Il faut des deux pour être un artiste, je pense. Tu as besoin de ton public à toi et de leur parler toute seule. J'ai eu ce besoin sur scène, de chanter mes chansons et de regarder les gens qui sont venus pour moi. C'est hyper égoïste, mais c'est légitime."

Malgré cela, est-ce qu'il y a des artistes avec qui tu aimerais collaborer, artistes français ou internationaux ?

"En France, il y a Bigflo & Oli que j'adore, j'adore ce qu'ils font. Leur album je l'ai tellement écouté que je le mets plus, je le connais par coeur. Et en Amérique ce serait The Weeknd. J'adore ce mec vraiment, j'adore sa voix, sa coupe faut pas abuser non plus mais vraiment le mec... Il est beau, il a un grain de voix... ! C'est impressionnant."

A part la chanson, est-ce que tu as un autre projet comme la radio, le cinéma... un livre ?

"Bien sûr. Y a un projet qui va se faire, je peux pas en parler tout de suite mais qui est très important humainement. J'ai aussi des rêves de cinéma, j'adore jouer la comédie et c'est presque facile pour moi. Je rentre facilement dans la peau des gens, je suis hyper empathique. Après écrire un livre... On écrit pas un livre à 20 ans donc plus tard si ma carrière et ma vie me le permettent."

Est-ce que tu vas partir en vacances ou bien tu vas bosser tout l'été ?

"Je vais bosser tout l'été ! Les vacances, vie sociale, vie amoureuse tout ce que tu veux c'est terminé pendant deux mois (rires). Travail, travail et tant mieux d'un côté, je suis hyper contente. Cela me plait et je m'épanouis dans ce travail, ça t'apporte tellement de choses. T'as tout ce que tu donnes de toi, tout ce que tu reçois des autres, tout ce que tu vois, ce que tu vis, tout. C'est un truc complet, même humainement. J'ai déjà rencontré des petits qui avaient des maladies, à Noël je fais l'association Cekedubonheur avec Omar SY et  Valérie Damidot, on va voir les enfants on leur apporte des cadeaux. Et même quand j'ai fait ma première scène toute seule, les larmes sont montées toute seules à la fin je contrôlais même pas. Les gens crient ton nom, c'est énergétique, tu te prends une claque c'est un truc de fou. C'est un métier énorme, qui se suffit à lui même j'ai vraiment beaucoup de chance. Par exemple je pars bosser en Corse bah t'es un peu en vacances pour la Corse, mais en même temps t'as la pression."

Quelle serait ta destination de rêve ?

"Miami. J'adore les Etats-Unis. Ils mangent comme des gros, j'adore la junk food, ils sont hyper ouverts, il fait chaud. C'est génial. J'ai ma meilleure amie qui y est pour ses études donc je pense la rejoindre, en septembre-octobre quand l'été ici sera fini. J'irais chercher du soleil là-bas !"

Et pour terminer, aurais-tu une anecdote, la plus drôle ou la plus marquante ? Si tu peux en choisir une...

"La plus drôle ? Y en a tellement... Les moments les plus drôles dans la Team BS c'est avec Fababy, ce mec c'est un sketch. Un moment à Miami, on vient d'arriver il fait super chaud donc on va se baigner le mec plonge dans la piscine avec ses deux téléphones et ses deux chargeurs. Après il va pour s'essuyer, et au lieu de prendre la grande serviette de l'hôtel, il prend le tapis de bain (rires). J'étais morte de rire. Et puis y a tous ces moment où on rigole, qu'on partage, sur la route on fait des jeux débiles sur l'iPhone, c'est pleins de moments qui pourraient paraître insignifiants pour quelqu'un d'autre mais qui pour moi, comptent beaucoup."