Dans la nuit du 8 au 9 novembre 2016, Donald Trump a été élu 45e président des Etats-Unis. C'est donc le milliardaire républicain reconverti dans la politique qui va emménager à La Maison Blanche. Et il ne sera pas seul. Melania Trump, sa 3e épouse devient ainsi First lady et succède à la très charismatique et aimée Michelle Obama. Staragora vous en dit plus sur la sculpturale Madame Trump. 

1) Une grande différence d'âge

Melania est la troisième femme de Donald Trump. Celui-ci s’était déjà marié en 1977 avec Ivana Trump, puis en 1993 avec Marla Maples. Donald Trump et Melania se rencontrent en 1999. Melania est née en Slovénie en 1970 et a donc exactement 24 ans de différence avec son époux.

2) Un ancien mannequin

Difficile de ne pas s’en douter en voyant la silhouette parfaite de Melania Trump : elle a longtemps été mannequin. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’elle a fait la connaissance de son époux, alors qu’elle posait pour le magazine Allure. Melania Trump a également posé nue pour GQ et a fait la couverture de Vogue.

3) Une épouse et une mère comblée

Melania Trump a donné naissance à son fils Baron William Trump en 2006, un an après son mariage avec celui qui n'était pas encore président. Interviewée par Paris Match, Melania Trump se définit avant tout comme "une épouse et une mère" qui veille à l’harmonie de sa famille.

4) Pas toujours d’accord

Melania Trump affirme soutenir son mari à "100%", mais reconnaît ne pas être toujours d’accord avec ses idées. Elle a accordé une interview à CNN, où elle déplorait notamment son utilisation du mot "pussy" ( qu'on pourrait traduire en étant vraiment en-dessous de l'insulte par "femmelette", ndlr) à l’encontre du candidat aux primaires républicaines Ted Cruz. Melania Trump n’hésite d’ailleurs jamais à dire ce qu’elle pense à son époux.

5) L’atout séduction de Donald Trump

Alors que les propos scandaleux de Donald Trump choquent souvent l’opinion, Melania Trump est la personne idéale pour venir arrondir les angles et donner une meilleure image de son mari. "Mon mari n’est pas raciste, il n’est pas anti-migrants, confie-t-elle à CNN. Il veut juste que l’Amérique soit sûre." Si elle le dit…