Il y avait les 2 "Eric", il y a désormais les 2 "P".

Pas facile de passer après quatre années de Zemmour et Naulleau. Leurs remplaçantes en ont fait l'amère expérience samedi soir en subissant de vives critiques dès la fin de leur grande rentrée sur France 2.

Et si Eric Zemmour les a un peu lâchées en expliquant que ce n'était pas son problème puisqu'il ne regardait plus l'émission, son complice a en revanche tenu, par une jolie pirouette, à rassurer les deux jeunes femmes :

"Est-ce que Natacha Polony est assez à droite pour remplacer Eric Zemmour ? Personne n'est assez à droite pour reprendre le flambeau de Zemmour. Plus à droite, après vous risquez de tomber de l'échiquier politique. Je regrette qu'Audrey Pulvar n'ait pas réussi à battre le record que j'avais établi avec ma première participation à On n'est pas couché. Le public m'avait sifflé unanimement au bout d'une minute et douze secondes. Mon record tient toujours !", a plaisanté Eric Naulleau invité hier soir de Yann Barthès dans son Petit Journal.

Calmement, le grand chef, Laurent Ruquier, a simplement rappelé : "Les critiques s'essouffleront au fil des semaines. Quand Naulleau a remplacé Polac, j'ai eu droit aux mêmes doutes."

Quant à l'une des intéressées, Audrey Pulvar a reconnu au Point devoir améliorer le binôme : "Il est évident que Natacha et moi cherchons nos marques Par exemple, il m'est arrivé plusieurs fois d'éviter d'intervenir dans l'interview d'Aubry par Natacha parce que je ne voulais pas interférer dans leurs échanges. Et réciproquement. On tâtonne, on ajuste. On apprend à travailler ensemble."

De toute façon, dans ce cas-là, seule l'audience fait foi : et on peut dire que les deux nouvelles ont réussi leur première puisqu'On est pas couché a terminé en tête des audiences samedi soir en deuxième partie avec près de 22,5% des téléspectateurs.