Un absent de marque n’est pas venu rendre un dernier hommage à Yves Saint-Laurent hier. Karl Lagerfeld ne s’est en effet pas rendu à la messe donnée en l’église Saint-Roch en l’honneur du grand couturier.

D’autres grands couturiers étaient pourtant là : John Galliano avec ses godillots et son béret, Jean-Paul Gaultier toujours aussi souriant et simple, Christian Lacroix et le grand Valentino. La légende Hubert de Givenchy et le Japonais Kenzo.

Mais Staragora a beau avoir cherché, pas de traces de Karl Lagerfeld.

Plusieurs raisons peut-être à cette absence remarquée :

- Lagerfeld ne supporte sans doute pas que Saint-Laurent soit considéré comme le plus important couturier du 20ème siècle avec Coco Chanel. Pierre Bergé l’a rappelé lors de son discours à l’autel : “Tu es le plus grand avec Coco Chanel.” De quoi donner des boutons au très arrogant Lagerfeld. Qu’il se rassure cependant : une ancienne couturière d’Yves Saint-Laurent, qui travaille aujourd’hui avec Jean-Paul Gautier, nous a confié que Lagerfeld n’était pas loin de Chanel et Saint-Laurent…

- Lagerfeld a débuté sa carrière en même temps que le grand YSL. Et dès leurs prémisses, YSL a toujours été devant. Les résultats du premier concours de dessin auquel ils ont participé, organisé par Woolmark, étaient flagrant : Lagerfeld a été primé, mais Yves Saint-Laurent a été premier ! De quoi écorner l’amour-propre de Lagerfeld.

- La compétition entre ces deux titans de la mode s’est aussi jouée sur le terrain personnel… Le grand amour de Lagerfeld, Jacques de Bascher, un vénéneux dandy richissime qui fréquentait Saint-Germain-des-Près, a également enflammé les sens de Saint-Laurent, et ce pendant quatre ans. De quoi là aussi agacer le Kaiser.

Hier, Karl Lagerfeld a fait savoir qu’il était “en déplacement”. Manière aimable de signifier sa rivalité dépassée avec le couturier génial. Pour la peine, Yves Saint-Laurent n’ira pas à son enterrement non plus