Le premier film d’Orelsan, Comment c’est loin sort en salles ce mercredi 9 décembre 2015. A travers ce long-métrage très personnel, sur lequel il a travaillé avec son acolyte de longue date du duo Casseurs Flowters, Gringe, Orelsan raconte son histoire. Le rappeur controversé il y a de cela plusieurs années avec la sortie du titre Sale p**e a depuis parcouru du chemin, obtenant même deux Victoires de la Musique pour son opus Le chant des sirènes. La sortie de ce film est l’occasion de revenir sur les rappeurs qui se sont précédemment essayés au cinéma.

Devant la caméra

Outre-Atlantique, on a pu voir Eminem à l’affiche de 8 Mile en novembre 2002 ou encore 50 Cent à l’affiche de Get Rich or Die Tryin’ en février 2003. Cet été, dans nos salles obscures, le film Straight Outta Compton consacré à NWA a rencontré un franc succès. Et en France, plusieurs rappeurs ont obtenu un rôle au cinéma. En 2005, Disiz a joué dans le film Dans tes rêves et en a même composé la bande-originale. La Fouine a joué dans le film A toute épreuve en 2014. Kool Shen a quant à lui joué dans Abus de faiblesse, sorti en 2014, aux côtés d’Isabelle Huppert. Son ex acolyte du groupe NTM, JoeyStarr a lui déjà décroché plusieurs rôles dans le Septième Art, notamment dans Polisse, Les Seigneurs ou encore Les Gorilles.

Derrière la caméra

Si certains rappeurs ont eu la chance de décrocher un rôle au cinéma, d’autres se sont essayés à la réalisation. Akhenaton, le rappeur star du groupe IAM a réalisé avec Kamel Saleh, en 2000, Comme un aimant, un film qui se déroule à Marseille et qui fait référence à l’histoire du groupe. Derrière la caméra, Abd Al Malik a mis de côté son micro pour réaliser en 2014 son premier film autobiographique Qu’Allah bénisse la France. L’artiste travaillerait actuellement sur son deuxième film, consacré à la relation entre Juliette Gréco et le musicien Miles Davis, dans les années 1950. D’autres rappeurs travaillent sur leur premier projet cinématographique. Oxmo Puccino serait en train de plancher sur un long-métrage axé sur la culture hip-hop. Grand Corps Malade serait quant à lui en train d’adapter son livre Patients. Enfin, le Wati B travaillerait également sur un premier film.