On n’est pas couché nous a habitués aux clashs en tout genre, mais celui qui s’est produit le 16 avril était pour le moins singulier. Le plateau de Laurent Ruquier s’est fait envahir par des militants du collectif #NuitDebout, venus manifester contre Pierre Gattaz, président du Medef et invité ce soir-là.

#NuitDebout entonne "Merci Patron" face à Pierre Gattaz

Vous avez forcément entendu parler du collectif #NuitDebout ces dernières semaines. Ce mouvement citoyen réunit des jeunes et moins jeunes qui passent la nuit à discuter et échanger sur la politique dans des espaces publics dans les grandes (et moins grandes villes de France. A Paris, c'est notamment la Place de la République qui accueille le mouvement, terni par la présence de casseurs et autres fauteurs de trouble.

#NuitDebout ne cesse de prendre de l’importance dans les médias et se lance désormais dans des actions ciblées, mais pacifistes. Hier soir, Laurent Ruquier recevait Pierre Gattaz, président du Medef, pour organiser un débat avec François Ruffin, réalisateur du documentaire satirique Merci Patron !. Une discussion qui promettait déjà d’être animée, mais qui n’avait même pas encore débuté quand des militants de #NuitDebout, présents dans le public, ont commencé à s’agiter et prendre la parole. "Ah, il y a du mouvement, s’est alors exclamé Laurent Ruquier. C’est comme ça partout où vous passez ?" Les militants, le visage caché sous des masques à l’effigie de Myriam El Khomri, Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy ou Florian Philippot, ont alors entonné la chanson des Charlots Merci Patron. La sécurité de l’émission a réussi à calmer le jeu, mais n’a pas pu empêcher les militants de huer et de se moquer de Pierre Gattaz dès qu’il prenait la parole. Plus tard dans l'émission, quelques militants ont tenté une nouvelle intervention avant de se faire recadrer par Ruquier lui-même qui a déclaré "On vous a assez vus".

Les militants menacés ?

Si le clash a fait grand bruit, le calme est revenu et le reste de l’émission s’est déroulé à peu près normalement. Cependant, d’après un message posté sur le compte Twitter de #NuitDebout, la sécurité d’On n’est pas couché n’aurait pas hésité à saisir les cartes d’identité de tous les militants pour les photocopier, tandis que des personnes auraient reçu des menaces de licenciement. Le collectif enjoint Pierre Gattaz et l’équipe d’ONPC de "cesser ces tentatives d’intimidation" face à leur "action humoristique et pacifiste". A l’avenir, le staff de l’émission devrait peut-être rajouter la question : "Êtes-vous membre du collectif #NuitDebout" dans son formulaire pour assister à l’enregistrement.

Des militants #NuitDebout envahissent le plateau d'ONPC