Le premier tour des municipales est passé et alors que la majorité des peoples tels que Ginola ou Frédérick Bousquet se sont bien plus ou moins bien débrouillés, Miss France 2012, Delphine Wespiser a réussi l'exploit de s'installer dès le premier tour dans le fauteuil d'une conseillère municipale !

La jolie étudiante de 21 ans, qui a remis sa couronne en décembre dernier à Flora Coquerel, a ainsi rejoint la liste du maire sortant, Lucien Bronner, qui est sans étiquette, et qui avait réussi à convaincre la rouquine malgré les essais malheureux de son concurrent pour attirer Delphine Wespiser dans son camps.

Une victoire difficile

Mais si aujourd'hui, l'ancienne protégée de Sylvie Tellier savoure sa victoire, elle a confié dans les colonnes du site Alsace .fr, que la lutte avait été ardue et que les attaques à son encontre n'avaient pas été tendres : "Cette campagne n’était pas gagnée d’avance. Ça n’a pas été du tout facile. Certains ont voulu me déstabiliser, que je renonce parce que je serais "trop jeune" ou "trop médiatisée".

Mais qu'à cela ne tienne, Delphine Wespiser a tenu bon et battu le pavé en compagnie du Maire et son obstination s'est révélée gagnante car aujourd'hui, la liste de celle qui est en huitième position de la liste du Maire de sa commune natale a été plébiscitée par 167 voix sur les  291 votantes.

Ravie de la marque de confiance des habitants de Magstatt-le-Bas, non loin de Mulhouse, Delphine Wespiser n'en oublie pas les pires aspects de la bataille  : " À 22 ans, quand vous prenez des affronts comme ça, de face, au départ ça fait mal mais en fait, ça renforce énormémentMa plus belle victoire, c’est de ne pas avoir renoncé. Les Magsttatois m’ont soutenue, moi, l’enfant du village, et je veux les remercier. "

Des projets en pagaille

Et la jeune femme est prête à se mettre au travail tout de suite ! Déléguée en charge de l’animation du village et de l'environnement, elle compte se dévouer aux personnes du troisième âge en assurant des fêtes de la commune !