Le chanteur franco-ivoirien John William est décédé à Antibes le 8 janvier 2011, à l'âge de 88 ans.

C'est sa fille Maya qui a annoncé son décès à la presse.

John William, de son vrai nom Ernest Armand Huss est né en Cote d'Ivoire d'un père alsacien et d'une mère ivoirienne.

Très tôt, il rejoint la France et devient ouvrier. A 22 ans, John William est déporté vers le camp de concentration de Neuergame près d'Hambourg. Il ne doit son salut qu'à son savoir technique.

A la libération de Paris, Ernest décide de prendre des cours de chant et se produit alors sous le nom de John William.

Son expérience dans les camps de l'horreur lui confère une foi immense qui va lui permettre de se créer un répertoire de chants religieux type gospel.

Dès 1949, John William se produit dans les cabarets et reçoit ensuite de nombreuses récompenses comme le grand Prix d'interprétation de Deauville pour la chanson Je suis nègre en 1952.

En 1966, il est récompensé au Midem de Cannes pour le titre La chanson de Lara.

Mais John William, c'est aussi et surtout, l'interprète de nombreux génériques de films et séries télé comme Alamo, Le jour le plus long, Lawrance d'Arabie, Une île au soleil.

Il est l'interprète de chansons qui ont marqué une génération comme La Chanson de Lara dans le film Le Docteur Jivago et le sublime Si toi aussi tu m'abandonnes extrait du film Le train sifflera trois fois.

On lui doit également, La marche des compagnons (1964), le générique du feuilleton Thierry la fronde.

En 1970, John William devient le chanteur officiel du paquebot France et en 1973, c'est l'acteur principal de la comédie musicale Show Boat où il interprète la chanson Old Man River.

Dans les années 80-90, John William chante avec sa fille Maya et sort plusieurs albums de gospel.

En 2005, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur et entame une tournée d'adieu en Martinique la même année.

Nous saluons la mémoire de ce grand artiste.

Écoutez La chanson de Lara, l'un des grands succès de John William :

Et pour les nostalgiques, voici également le générique de Thierry la fronde :

Crédit photo : album John William/ Polydor