Retenez bien son nom : Anne Gravoin n’est pas seulement l’épouse de Manuel Valls, elle fait partie de ces femmes qui tiennent leur place aux côtés de leur époux et accompagnent leur réussite, sans pour autant négliger leur propre carrière. Car Anne Gravoin, violoniste de talent, est bien décidée à être présente sur tous les fronts. La verra-t-on bientôt à l'Elysée pour aider les politiques à accorder leurs violons ? 

Une vieille amitié

C’est en juillet 2010 que Manuel Valls, père de quatre enfants nés d’un précédent mariage, et Anne Gravoin, elle-même maman d’une fille née en 1992, se marient. Loin d’être le résultat d’un coup de tête, leur union couronne une relation, usque-là amicale, qui a vu le jour alors que tous deux étaient étudiants, lui en histoire à l'université de Tolbiac, et elle au conservatoire de Paris. Après avoir obtenu le premier prix de violon, Anne Gravoin entame une carrière éclectique. Elle joue, certes, mais en femme d’affaires avisée, elle monte parallèlement sa société, Régie Orchestre, organisatrice d’événements musicaux. Elle se chargera, par exemple, de l’orchestre qui accompagne Johnny au Stade de France en 2012. Anne Gravoin ne renonce cependant pas au plaisir de jouer, et continue de se produire régulièrement avec son quatuor à cordes, Travelling Quartet.

Pas si parfaite ?

Entre concerts et tournées, elle trouve le temps d’organiser des dîners dans leur maison du quartier de la Bastille, aménagée autour d’une petite terrasse où elle aime réunir des amis. On y croise les couples Darcos, Sapin, Taittinger, et même Valérie Trierweiler avant sa rupture avec le Président. Un de leurs proches l’affirme : "Anne est un socle de stabilité pour Manuel, ils sont fusionnels au bon sens du terme." Alors, Anne Gravoin est-elle la femme parfaite qui saura se faire discrète derrière son homme ? Rien n’est moins sûr. Alors qu’elle a récemment tenté de faire sauter le PV d’une de ses amies, rappelons-nous sa remarque acerbe au début du quinquennat : "C'est sûr qu'une musicienne, c'est un peu plus glamour que Mme Ayrault, prof d'allemand !", en référence à l'épouse du premier ministre de l'époque.Quelques fausses notes qui risquent de faire grincer les dents pendant la campagne...