Une ville en ruines et désertée par ses habitants, une cité engloutie au fond d’une rivière : le premier film de l’acteur américain Ryan Gosling semble guidé par une profonde mélancolie. Mais la 1ère bande-annonce du film qui réunira à l’écran Christina Hendricks (Mad Men) et Eva Mendès révèle également un monde surréaliste aux multiples facettes. En attendant de découvrir l’histoire complète sur grand écran en avril prochain, Ryan Gosling lève  le voile sur sa première œuvre en tant que réalisateur. Troublant.

Lost River : Une famille unie dans un monde qui se meurt

Autant le dire tout de suite, au vu des premières images révélées par cette bande-annonce, Lost River n’est pas une comédie. On y découvre le destin de Billy, mère célibataire (Christina Hendricks), et de ses deux fils, Bones (Iain De Caestecker), l’aîné de la fratrie, et Franky (Landyn Stewart). Tandis que Billy cherche à faire vivre sa famille en plongeant dans un univers des plus sordides, Bones, de son côté, découvre une échappatoire possible avec une ville engloutie par la "rivière perdue" (Lost River). Chacun de leur côté, ils tentent de s’évader du monde en déréliction dans lequel ils paraissent condamnés à vivre.

Une bande-annonce surréaliste

Tout au long de ce trailer de près de 2 minutes 30, Ryan Gosling enchaîne les plans étranges, les scènes à la fois mélancoliques et fantaisistes, filmées dans une ville-fantôme où la famille de Billy tente de mener malgré tout son existence. Un monde à la fois coloré et désespérant qui laisse pourtant place à la fantaisie et l’imaginaire. Le premier film de Ryan Gosling, accueilli très fraîchement durant le dernier festival de Canneset assommé par la critique française, a tout de l’OVNI : lent, mystérieux, onirique, parfois brutal et sordide, cette œuvre inclassable ouvre une fenêtre étonnante sur l’univers de Ryan Gosling.

Bande-Annonce de Lost River par Ryan Gosling