#Trierweiler et #SansDents, deux trending topics sur Twitter aujourd’hui 4 septembre, date de sortie du livre Merci pour ce moment. Il faut dire que le livre de Valérie Trierweiler, qui nous expose par le menu les infidélités présidentielles, mais aussi la face cachée du Président et son entourage, a de quoi provoquer la colère, l’indignation… Et aussi le rire ! Découvrez les réactions les plus hilarantes de Twitter au livre-choc de la journaliste.

Une vengeance glacée qui fait rire, à défaut d’en pleurer !

Si les propos de Valérie Trierweiler ont été largement commentés par les médias (par ceux qui ont lu le livre, mais aussi ceux qui l’ont à peine feuilleté !), les twittos "ordinaires", quant à eux, offrent leur regard souvent acide sur le déferlement médiatique provoqué par ce véritable coup d’édition, et sur les nombreux extraits glanés sur Internet, à la radio, à la télévision ou dans les journaux. Le livre de Valérie Trierweiller aborde de nombreux aspects de sa vie de Première Dame, mais on retient surtout qu’il s’agit de l’œuvre d’une femme trompée, et pas très pudique :

JeffLegrand : " #trierweiler 200000 ex en place (comme Nothomb) et record de pré-commandes Amazon. Faut que je bosse moins et que je baise plus moi... "

Emmanuel Lemoine : "#Trierweiler dit regretter que l'on ne retienne que les passages les plus vachards de son livre. La bonne blague, on dirait @CecileDuflot"

Nicolas Kssis-Martov : "elle rentre dans la maison vendredi Valérie #trierweiler? #SS8"

Daniel Broche : "On comprend mieux la déclaration du ministre @frebsamen : Pipole emploi n'a manifestement pas assez controlé ce que faisait #Trierweiler"

Le mépris de Hollande pour les pauvres fait naître l’humour noir

L’autre scandale provoqué par le livre de Valérie Trierweiler, c’est bien sûr celui qui est né des révélations de l’ex-Première Dame sur François Hollande président. On y apprend que celui qui se présentait comme le défenseur des pauvres pourrait en réalité avoir menti sur toute la ligne, et mépriserait en réalité les classes sociales les moins privilégiées, les surnommant "les Sans-Dents". Sur Twitter, les réactions sont immédiates, souvent outrées, indignées, choquées, mais aussi amusées.

TraderPhil : "Fé quand même domave que @valtrier n'ai pas publié fon bouquin plus tôt fa aurait fé le bef feller de l'été #sansdents"

Olivier de Bruges : "#sansdents mais pas sans voix ! La maladie a eu mes dents, votre #mépris aura votre emploi... Ciao Pantin ! #Hollande"

Patrick Comoy (en référence à la citation attribuée à Marie-Antoinette : "Ils n’ont pas de pain ? Qu’ils mangent de la brioche.") : de mon cousin-militant : "Ils n'ont pas de dents? qu'ils mâchent de la brioche." #SansDents #hollande #Trierweiler #QueSeVayanTodos"

Slavian : "Après la France d'en bas et la France qui se lève tôt, la gauche vous offre la France sans-dents."

Bref, pour un "bon" mot jeté étourdiment à sa compagne, Hollande pourrait bien se voir contraint de fuir l’Elysée, comme Louis XVI avait tenté de fuir avant d’être arrêté à Varennes !