Les francais sortent de plus en plus à cause de la crise.Le dépaysement engendre des malaises mais aussi des plaisirs.