Les Dieux du Stade : Une déesse complète le casting VIDEO

Le 08/10/2012 à 15:06
Les Dieux du Stade : Une déesse complète le casting VIDEO© Dieux du Stade 2013

L'édition 2013 du calendrier des Dieux du Stade est sortie le 4 octobre. Les divins sportifs ont cette année un nouveau compagnon. Ou plutôt une nouvelle compagne puisque, pour la première fois, une femme pose au milieu de ces beaux mâles.

Un changement de taille orne les pages du calendrier des Dieux du Stade cette année. Les amateurs de ces photos dénudées auront la surprise ou le plaisir de découvrir une femme sur certains des 40 clichés proposés. En effet, Sophie Hélard, ancienne danseuse du Crazy Horse, a rejoint les rugbymen et autres sportifs, apportant une touche de douceur à ce monde rempli de muscles saillants depuis maintenant 13 ans. La belle n’est pas la seule à s’être invitée au casting puisque deux footballeurs internationaux, Gaël Clichy et Rio Mavuba, font également partie de l’aventure pour la première fois. Et, en plus des joueurs de rugby du Stade français (Scott Lavalla, Jérôme Fillol, Olivier Missoup...) et de différents autres clubs du championnat de France Top 14 (Morgan Parra, Maxime Mermoz, Wesley Fofana...), on peut aussi admirer des judokas, des athlètes, des boxeurs, des hockeyeurs sur gazon, des nageurs et des lutteurs.

Le calendrier des Dieux du stade 2013 se présente, naturellement, comme la continuité de celui de 2012. Ce dernier avait pour thème l’Apocalypse, et l’édition de cette année raconte la suite de l’épopée des survivants de cette fin du monde. L’eau est très présente dans les clichés, qu’il s’agisse de la mer, de lacs ou de rivières. Elle est même utilisée pour cacher les parties les plus intéressantes de ces Apollons des temps modernes. Nos vigoureux sportifs se sont ainsi fait photographier sur un bateau ou pendant un bain en pleine nature, comme on peut le voir sur la vidéo du teaser officiel. Le tout est forcément très dénudé et met en avant, grâce à des photos léchées en couleur ou en noir et blanc, la beauté du corps masculin. Mais aussi celle du corps féminin donc. Les curieux doivent aller regarder directement les dernières pages du calendrier pour pouvoir dévorer des yeux la magnifique Sophie Hélard. Selon la présentation des photos, ces derniers clichés représentent “une note d’espoir symbolisée par une allégorie de la vie”. Il fallait y penser !!!

À la barre de cette édition, on retrouve François Rousseau. Le photographe qui avait déjà réalisé les clichés des calendriers 2004, 2011 et 2012. Cette fois, il a en plus un nouveau rôle, puisque la direction artistique du projet lui a été confiée. Il remplace à ce poste Max Guazzini, l’ancien président du Stade français à l’origine de ce concept désormais mythique. Dans les colonnes du Parisien.fr, François Rousseau s’est déclaré plus sage que son prédécesseur, affirmant qu’il “s’agit du calendrier le moins provocant de la série. À un moment, ils étaient allés assez loin dans la provocation, c’était presque pornographique”. Mais que les fans se rassurent, il auront bien droit à leur dose de corps sculptés cette année encore.

Les avis des internautes