"Je voulais trouver un instrument de mesure qui nous dirait si la télé a autant d'influence que l'on pense", explique Christophe Nick, journaliste spécialiste des médias et créateur du "Jeu de la mort" diffusé ce soir par France 2.

Adapté des méthodes scientifiques du Dr Stanley Milgram, ce faux jeu hautement diabolique est censé tester le pouvoir de la télévision sur les individus.

Pour ce faire, le "Jeu de la mort" est basé sur un premier mensonge : 80 candidats croient participer à un vrai jeu télé intitulé "Zone Xtrème". A chaque mauvaise réponse de leur partenaire, les candidats sont encouragés à lui envoyer une décharge électrique chaque fois un peu plus forte : 120, 280 puis 380V.

En fait, le supplicié est un comédien qui simule la douleur des décharges.

Un comédien simule une décharge électrique dans le Jeu de la mort
Un comédien simule une décharge électrique dans le Jeu de la mort

En deuxième partie du jeu, le rideau tombe : les candidats apprennent qu'ils ont été bernés. Leur comportement et leurs décisions ont été analysés par des scientifiques.

Le verdict est sans appel : sur 80 candidats testés, seuls 16 ont refusé d'obéir à la règle du jeu.

Bande-annonce du Jeu de la mort sur France 2 :

Dans Le Parisien, Jean-Léon Beauvois (chercheur en psychologie sociale) émet une première conclusion sur cette expérience télévisuelle : "Ce jeu reflète le pouvoir qu’a acquis la télévision qui est relativement terrifiant".

Les détracteurs du petit écran semblent enfin avoir la preuve que la télé est néfaste.

Christophe Nick parle de son Jeu de la mort sur l'antenne de France Inter :

En tout cas, sous couvert de faire de la "télé sensation" sans en faire, France 2 peut se frotter les mains. Avant même sa diffusion, le "Jeu de la mort" intéresse, intrigue, questionne, fait la une des journaux... Tout le monde en parle. Une belle pub gratuite !

L'émission semble plus passionner les Français que le débat autour de l'identité nationale. Le pays s'est enfin trouvé un sujet de discussion... C'est dire déjà le pouvoir de la télévision !