La Reine et ses Princes. Cela pourrait être le nom de cette photo culte dès le jour de sa parution dans les journaux. On y voit en effet la Reine Elizabeth II, entourée de son fils Charles, son petit-fils William et son arrière-petit-fils, George. Les quatre générations de la famille royale côte à côte à l’occasion des 90 ans de la reine, qui seront fêtés demain. Publiée en une du Times, la photo donnera lieu à une planche de timbres pour célébrer l’anniversaire de la souveraine. Mais ce cliché en dit également long sur l’avenir de la monarchie britannique. Voici ce qu’on a retenu du décryptage de cette photo.

1) Place aux hommes

On le savait déjà, mais cette photo ne fait que renforcer la réalité : il faudra attendre très, très longtemps avant de revoir une femme sur le trône. Elizabeth II elle-même était arrivée plus de cinquante ans après la dernière reine, Victoria. Mais si chacun de ses héritiers règne, et s’ils ont une longévité aussi importante qu’Elizabeth, alors il est hautement probable que nous ne soyons plus de ce monde quand une nouvelle reine sera couronnée.

2) Charles est out ?

Étudions à présent le placement des quatre membres de la famille sur ce joli portrait. On remarque que le Prince Charles est assis à gauche de sa mère et du reste de la famille. Dans la peinture et la photographie, la gauche représente souvent le passé, tandis que la droite symbolise l’avenir. Ce portrait signifie-t-il que William et George sont l’avenir de la monarchie, et que Charles a bien l’intention d’abdiquer en faveur de son fils ? Pas impossible !

3) Le bleu, couleur royale

Harmonie des couleurs oblige, toute la famille est vêtue de bleu pour la photo. Mais pourquoi cette couleur ? Peut-être parce que le bleu est traditionnellement une couleur symbole de royauté, ce qui signifierait que la monarchie n’est pas près de s’éteindre. Mais le bleu symbolise également la sagesse, la liberté et le calme, des valeurs qui sont chères au cœur de la famille royale.

4) George est vraiment trop cute !

Bon, c’est vrai, pas besoin d’être un fin analyste pour décrypter ce détail. Mais il faut bien admettre que Baby George vole aisément la vedette à ses aïeux en affichant un adorable sourire, perché sur sa pile de blocs en mousse. Si on s’écoutait, on le désignerait comme remplaçant direct d’Elizabeth !

La Une du Times
La Une du Times

Ecrit par Coraline Butruille