La Boule, de son vrai nom Yves Marchesseau, estmort ce 29 septembre et toute l'équipe et les fans de l'émission Fort Boyard sont en deuil. Alors que ce personnage emblématique faisait partie de l'esprit Fort Boyard depuis plus de 20 ans, il y a pourtant des choses que l'on ne savait pas forcément sur celui qui rythmait nos étés. Staragora les a recensées pour vous.

Professionnel de pétanque

La Boule a été approchée pour participer à Fort Boyard par  Patrice Laffont en 1994. C'était durant un tournoi de pétanque à Sardent alors que celui qui s'appelait juste Yves Marchesseau était commercial pour la marque leader dans les accessoires de pétanque, Obut.

Un vrai râleur

Engagé par la production pour faire un peu peur aux participants de Fort Boyard et les emmener au cachot, La Boule a confié que ce rôle lui allait comme un gant : "Il faut toujours que je grogne. Quand j'ai eu le rôle, mes copains m'ont dit 'ils te connaissent bien quand même". Mais même si son rôle n'était pas forcément le plus affectueux, il n'en était pas pour autant le plus détesté : "je pensais que les gens allaient me détester. Mais c'est le contraire, ils trouvent que je ne suis pas assez méchant ! Les plus jeunes voudraient que je donne plus de coups de pied aux fesses des candidats", déclarait-il !

Animateur dans les centres commerciaux

Le tournage de Fort Boyard ne se faisait que durant deux mois, le reste de l'année, il fallait bien que La Boule ait un autre emploi, c'est ainsi qu'il s'était retrouvé animateur en centres commerciaux, incarnant pour les badauds le rôle qui l'a rendu célèbre.  Yves Marchesseau en riait même et déclarait : "J'ai même un mini gong" !

Condamné à de la prison

Mais derrière ce rôle bien connu, Yves Marchesseau avait aussi des problèmes, notamment avec la justice puisqu'il a même été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de la ville de Niort (département des Deux-Sèvres) pour avoir harcelé une amie, l'appelant pas moins de 500 fois en un mois, et selon la plaignante, La Boule était menaçant lors de ces coups de fil...

Malheureux chez Fort Boyard

Alors qu'il faisait partie de l'équipe de Fort Boyard depuis 20 ans, l'animateur de 62 ans, avait fait part de son mal-être au journal Sud-Ouest : "C'est la routine. Je fais peur aux candidats et le petit, il court partout. On travaille de plus en plus, c'est devenu l'usine. On tourne jusqu'à trois émissions par jour (…) Avant, il y avait une super ambiance, on faisait la fête après le tournage. C'était autre chose''.

Et vous, qu'en pensez-vous ?