A seulement 17 ans, Kylie Jenner semble être une véritable poupée de la chirurgie esthétique. Après avoir (enfin) avoué qu’elle avait eu recourt à la chirurgie pour augmenter le volume de ses lèvres, la jeune femme crée désormais la polémique avec sa poitrine et ses fesses.

Kylie Jenner, accro à la chirurgie…

La chirurgie esthétique est une pratique commune chez les Kardashian-Jenner. Tandis que Bruce Jenner change complètement de sexe et se fait désormais appeler Caitlyn, sa fille Kylie Jenner n’hésite pas non plus à passer sur le billard. Après l’augmentation de ses lèvres, la jeune femme est accusée d’avoir eu recours à une augmentation mammaire, de même que son fessier bien rebondi crée actuellement le buzz. La jeune adolescente se transforme de jour en jour et se rapproche drôlement du physique de sa sœur Kim Kardashian. Pourtant, Kylie Jenner ne semble pas encore prête à assumer et avouer au monde entier qu’elle a eu recours à la chirurgie esthétique. Une source du magazine Life & Style a même affirmé que la jeune femme était furieuse contre Kim Kardashian qui l’aurait forcée à avouer dans le show familial pour ses fausses lèvres. La source a notamment confié : "Kylie est tellement curieuse que son secret soit révélé. Elle a honte et ne parle plus à Kim". Pourtant, sa grande sœur semble être son modèle de beauté au vu de sa nouvelle poitrine généreuses et son fessier imposant.

… et à la drogue ?

Après les rumeurs de chirurgie esthétique, Kylie Jenner inquiète les médias. Toujours selon le magazine Life & Style, la jeune femme serait déjà accro à la cocaïne et Scott Disick, qui aime pourtant faire la fête, serait le seul à s’inquiéter. Une source a notamment confié : "Scott a été le premier à dire à Kylie qu'elle avait besoin d'aide. Il revenait de sa propre rehab quand il a appris qu'elle prenait de la drogue. Il lui a dit qu'elle était sur une pente très glissante", avant d’ajouter que la jeune femme "fait n’importe quoi", sans oublier qu’elle ne voit pas l’intérêt d’aller en rehab, malgré son penchant pour l’alcool et les drogues dures.