Keen’V a-t-il fait une erreur en acceptant Danse avec les Stars ? Il semblerait en tout cas que le chanteur, qui vient de sortir son 6e album, n’était pas vraiment prêt pour vivre une telle expérience à l’époque. A voir ses performances pas toujours très convaincantes, on ne peut hélas que lui donner raison…

"Je n'avais pas plus kiffé que ça"

En pleine promo pour son 6e album Là où le vent me mène, le chanteur de ragga dancehall a accordé une interview au magazine Pretties et a accepté de revenir sur sa participation à la 4e saison de Danse avec les Stars. Cette émission phare de TF1 ne lui a pas offert les meilleurs souvenirs si l’on en croit son témoignage : "Sur le coup, c'était très dur parce que je n'avais pas plus kiffé que ça en réalité. J'ai fait l'erreur d'accepter alors que c'était pile au moment où je faisais mes premières scènes. C'était déjà super éreintant. Et puis je ne suis pas très doué en danse", a-t-il déclaré.

Accompagné à l’époque par la danseuse Fauve Hautot, Keen'V n’en regrette pas pour autant sa rencontre avec toute l’équipe et reste très gentleman : "Tout le staff était adorable, des danseurs aux techniciens. Même si j'ai galéré au début, avec le recul, je me dis que c'était une expérience à vivre. Humainement parlant déjà, puisque j'ai appris un tas de choses sur moi. J'aurais préféré avoir cette mentalité au moment de l'émission, je me serais plus investi à ce moment-là".

Un parcours en dents de scie pour Danse avec les stars

Depuis le départ, Keen’V ne partait pas gagnant dans le concours de danse. Il se confrontait au scepticisme du jury –et particulièrement de Chris Marquès qui a toujours donné des notes médiocres au chanteur-, mais aussi à d’excellents concurrents (Alizée, Brahim Zaibat, Tal…). En dépit de son enthousiasme et de sa volonté de progresser, Keen’V est bousculé par le jury dès les premières semaines de compétition.

Ce n’est qu’en demi-finale que le candidat parvient enfin à convaincre avec tango bien mené et plein d’émotion qui lui permet enfin de décrocher des notes supérieures à 7. Pas suffisant pour détrôner Alizée et Brahim Zaibat, mais une belle façon de tirer sa révérence

Par Lauren Mézière