Vendredi 28 février, au Théâtre du Chatelet a eu lieu la cérémonie des César 2014, marquée par la présence surprise de Julie Gayet, même si elle n'a pas obtenu la statuette dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle. Quelques heures avant, Valérie Trierweiler prenait le métro parisien après avoir assisté au défilé Dior. Sa venue à l’événement mode de la Capitale n’était pas prévue et pour médiatiser sa présence, l’ancienne compagne du Chef de l’Etat a pris le métro entourée de plusieurs photographes. On le sait, depuis quelques temps, prendre le métro lorsque l’on est connu est en vogue, c’est le cas de Jay-Z depuis pas mal de temps, et après Nathalie Kosciusko-Morizet qui a arpenté les couloirs de la ligne 13 du métro pour sa campagne à la conquête de la Mairie de Paris, face à Anne Hidalgo, c’est donc Valérie Trierweiler qui s’est prêtée à cet exercice remarqué par bon nombre de passants.

Le 28 février 2014 était une journée riche en événements à Paris, puisqu’après le défilé Dior, il y avait la cérémonie des César où les stars du Septième Art français étaient au rendez-vous, à l’exemple de Guillaume Gallienne, grand vainqueur de la soirée, Adèle Exarchopoulos, Sandrine Kiberlain, Bérénice Béjo, mais aussi Cécile De France, maîtresse de cérémonie. A moins de 48 heures de la cérémonie des Oscars 2014, soulignons la présence dans la salle du théâtre du Chatelet, de Scarlett Johansson qui a reçu un César d’honneur et de Quentin Tarantino.

Le Septième Art était donc à l’honneur hier soir, et dans le même temps, on apprend une nouvelle information concernant le renouvellement du mandat du directeur de la Villa Médicis. En effet, nos confrères du journal Le Point révèlent que le directeur de l’Académie de France à Rome, la Villa Médicis, Eric de Chassey aurait été reconduit à ce poste en septembre 2012 avec l’aide de Julie Gayet. L’homme est à ce poste depuis 2009 et a succédé à Frédéric Mitterand. En septembre 2012, on n’imaginait pas un seul instant que la prolongation du mandat d’Eric de Chassey à la tête de la Villa Médicis pourrait être liée à Julie Gayet. Mais nos confrères du Point précisent qu’Eric de Chassey est marié à Anne Consigny, une très bonne amie de Julie Gayet. De plus, en septembre 2012, François Hollande serait lui aussi intervenu dans cette décision concernant le poste d’Eric de Chassey, ce qui avait provoqué une incompréhension et surtout allait à l’encontre des décisions prises par la Minsitre de la Culture, Aurélie Filippetti. Et oui, il y a quelques mois, Frédéric Mitterand anciennement directeur de la villa Médicis, avait écrit une lettre à Aurélie Filippetti pour se plaindre de ce qui se passe en coulisses à l’Académie de France, à Rome.

Mais au début de l’année 2014, cette affaire est revenue au cœur de l’actualité avec les révélations du magazine Closer, selon lesquelles, François Hollande aurait une relation illégitime avec une actrice française. Le 10 janvier 2014, Closer révèle l’existence de relation, une rumeur qui courait depuis des mois et le 15 janvier, une conférence de presse est organisée en urgence à la Villa Médicis pour évoquer la nomination de la prochaine personne qui va rejoindre le jury de la prestigieuse Villa Médicis. Le nom de Julie Gayet est rapidement évoqué avant qu’Aurélie Filipetti ne démente l’information. Au final, c’est la romancière et scénariste Emmanuelle Bernheim qui a été promue.

Pour expliquer ce choix, Aurélie Filippetti avait déclaré : "Je ne prendrai pas en considération la proposition d'Éric de Chassey de nommer Julie Gayet membre du jury de la Villa Médicis. Vu son parcours de comédienne et productrice, Julie Gayet est tout à fait qualifiée pour cette fonction, qui, je le précise, est bénévole. Mais vu la situation particulière, je ne la nommerai pas."

Tandis qu’Eric de Chassey s’était défendu en déclarant : "J'ai proposé le nom (de Julie Gayet), car elle est une personnalité importante du cinéma".

Alors quelle est la frontière entre la vie politique et la vie privée ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?