Joakim Noah parle de sa relation avec son père Yannick

Le 06/10/2009 à 13:12
Joakim Noah parle de sa relation avec son père Yannick

Alors qu'on parle en ce moment du petit fils d'Elvis Presley qui se lance dans la musique, chez nous, c'est à une autre étoile montante de faire face à un lourd héritage : Joakim Noah, espoir du basket français, fils d'un certain Yannick Noah...

Interviewé ce matin dans les colonnes du Figaro, le jeune homme de 23 ans répond avec beaucoup d'adresses aux questions que suscitent sa filiation avec l'ancien champion de tennis devenu depuis quelques années l'une des personnalités préférées des Français.

Du haut de ses 2m11, Joakim Noah est conscient des attentes placées en lui par sa famille et par le public. Le joueur des Chicago Bulls révèle son truc pour réussir :"Le travail, la passion. Papi (Zacharie, ndr) était un gros bosseur, papa était un gros bosseur, j'essaie de faire pareil. (...) Travailler, j'ai appris ça d'eux. Travailler. Pousser. Travailler encore."

Un changement de cap radical par rapport à ses erreurs de jeunesse : "J'ai fait des conneries. Beaucoup. Papa n'était pas là quand j'habitais à New York. Il vivait en France et même s'il était très présent au téléphone, il était de l'autre côté de l'Atlantique. À 13, 14 ans, j'ai multiplié les bêtises et été viré du lycée. Cela a finalement été une bonne chose, j'ai alors commencé à me concentrer sur le sport et le basket sérieusement."

Et celui qui gagne dorénavant 1.741.000 € par saison profite très sagement de l'expérience de son paternel :"Avoir un père qui a vécu des choses similaires, les partage et comprend, c'est extraordinaire. Qu'il soit si proche compte. Je lui parle tous les jours au téléphone."

Alors que la comparaison avec Yannick pourrait lui l'étouffer, Joakim Noah sait parfaitement se situer par rapport à sa célébrité naissante : "Papa est une personnalité que les Français adorent. À Strasbourg, avec l'équipe de France cet été, j'ai senti beaucoup d'amour. Je serai toujours le fils de Yannick. Cela ne me pose pas le moindre problème. J'en suis fier."

Son prochain défi, devenir après Tony Parker le second Français a remporté le titre suprême de champion NBA. En éternelle reconstruction, l'équipe de France compte aussi bien sûr lui !

Les avis des internautes