Il s’agissait a priori d’une excellente nouvelle. Lundi 7 mars, le site Pottermore annonçait la publication de quatre nouveaux textes de J.K. Rowling, un par jour, racontant l’histoire de la magie en Amérique du Nord. L’auteure d’Harry Potter est en effet en train de développer son univers dans le cadre de la sortie des Animaux Fantastiques, le spin-off de sa saga, qui se déroulera aux Etats-Unis. Les fans du sorcier à lunettes ont donc eu le plaisir de découvrir un premier texte mardi sur la magie du XIVème au XVIIème siècle, puis un autre mercredi sur le XVIIème siècle et au-delà. Malheureusement, ces nouvelles exclusives n’ont pas été du goût de tout le monde. J.K. Rowling est en effet accusée par les Amérindiens de véhiculer des stéréotypes sur cette communauté.

J.K. Rowling épinglée par la communauté amérindienne

Malgré l’évidente bonne volonté de la part de J.K. Rowling qui a voulu offrir à ses fans une nouvelle surprise, son texte sur la magie en Amérique avant la colonisation européenne n’a pas plu à tout le monde. Plusieurs membres de la communauté amérindienne se sont en effet plaints sur les réseaux sociaux. Johnnie Jae, une animatrice de radio membre de la communauté Otoe-Missouria, estime que J.K. Rowling s’est approprié la culture indigène "sans permission, sans compréhension et sans respect pour les Amérindiens".
L’écrivaine est également accusée de véhiculer des stéréotypes racistes concernant la population amérindienne, ainsi que de réduire les Amérindiens à une seule communauté, alors qu’il existe de très nombreuses cultures différentes. Pour l’heure, J.K. Rowling n’a pas répondu à ces remarques. Plusieurs fans d’Harry Potter ont cependant pris la défense de l’auteure, réfutant toute accusation de racisme.

Des indices sur Les Animaux Fantastiques ?

En dehors de cette polémique, ces textes exclusifs ont ravi la plupart des fans de la saga Harry Potter. Il faut dire que ces short stories sont riches en informations, et que certains éléments n’ont probablement pas été dévoilés sans raison. On apprend notamment qu’une sorte de milice appelée les Ratisseurs était active au XVIIème siècle. Il s’agissait de sorciers n’hésitant pas à pourchasser les criminels, mais aussi d’autres sorciers pour les dénoncer et toucher une récompense. Ces Ratisseurs ont finalement été traduits en justice, mais certains ont échappé au jugement.
Ces derniers se sont cachés parmi les Non-Maj’ (les personnes non magiques) et ont vécu dans la haine profonde des sorciers, la transmettant même à leur descendance. Dans la trilogie Les Animaux Fantastiques, le héros britannique Norbert Dragonneau rencontre une Américaine qui voue une profonde haine à la magie. Et s’il s’agissait d’une descendante de Ratisseurs ? D’autant que Mary Lou, c’est son nom, a un fils adoptif, qui n’est probablement pas aussi Non Maj’ qu’elle le pense, vu sa position sur la magie. Bref, il va falloir ouvrir l’œil pour d’autres indices dans les deux prochains textes !

La bande annonce des Animaux Fantastiques