Tout le monde aime les câlins. Qu'ils soient tendres, amoureux, affectueux, tristes ou amicaux on ne peut y résister ! Aujourd'hui c'est le Hug Day, la ème journée internationale qui célèbre le câlin ... Et ça tombe bien parce qu'en plus d'être agréables, ces gestes sont bénéfiques pour la santé, on vous explique tout ça ...

Recette anti-déprime !

Les bienfaits insoupçonnés produits par le fait d'étreindre quelqu'un sont nombreux. La thérapie du câlin existe, tel un antidépresseur il permet de relâcher la pression... En cas de petit coup de mou, rien de mieux que d'enlacer un ami ou même une connaissance pour se remettre sur pied. Au delà de son aspect cocooning, lorsque la déprime pointe le bout de son nez rien n'est plus conseillé qu'un câlin. L'action libère des hormones, pour ainsi permettre de diminuer le sentiment de tristesse. Selon Psychological Science, on évite ainsi de penser à la mort. Rien que ça !

Bat petit coeur bat ...

Une solution pour les personnes cardiaques ? Une étude de l'Université de Chapel Hill en Caroline du Nord, prouve que les câlins ont un impact positif sur la fréquence cardiaque. En effet ils permettraient au cœur de battre plus lentement. Ajoutons également que l'étude démontre que les étreintes font disparaître le cortisol, qui est une hormone causant l'hypertension artérielle. En parlant d'hormones, les câlins libèrent l'ocytocine qui permet d'améliorer sa confiance en soi. Et selon d'autres recherches, le câlin aurait une action immuno-régulatrice. Alors on lâche ses cachets de vitamines et on ouvre les bras pour booster son système !

Free-hugs dans un bar

Dans une société où les inconnus s'ignorent la journée du câlin permet de se libérer le temps d'une journée. Celle-ci est associée au Free Hug, mouvement (né en Australie durant l'année 2004) consistant à échanger des câlins avec des inconnus. Dans la rue, c'est généralement munis de pancartes que des personnes se prêtent au jeu. Pour les parisiens la place de la République est le point de rendez-vous prisé pour le pratiquer ! Mais quand on ne trouve pas les volontaires, d'autres alternatives existent pour continuer à se prendre quelqu'un dans nos bras ! Au Japon par exemple, il existe un bar spécialement conçu dans cet objectif. L'établissement est situé à Akihabara, un quartier de Tokyo. On peut s'y faire câliner par les jeunes femmes qui y travaillent et même y dormir à leurs côtés. Contrairement à ce qu'on pourrait penser aucune prestation sexuelle ne serait envisageable il s'agit uniquement de câlins. A Paris et Marseille, il est possible de participer à un Atelier du câlin, qui dure 3 heures en moyenne et coûte 25 euros. Pour ceux qui préfèrent la version gratuite, sachez qu'il existe une application nommée Spoonr consistant à mettre en relation des personnes souhaitant s'enlacer.

La solution matérielle

Bon à savoir, au Japon on peut trouver des chaises-câlins, où le dossier est remplacé par une poupée en tissu grandeur nature sur laquelle la personne assise se blotti. Un oreiller boyfriend tout en polyester est en vente sur le site de La Chaise Longue pour un peu moins de 40 euros. L'objet, dont la forme ressemble à un bras d'homme et une moitié de torse permet aux âmes solitaires de trouver le sommeil en câlinant un petit ami imaginaire.

Une journée de câlins

Parmi les records insolites (et plutôt inutiles) on a celui du plus long câlin. Ce dernier dure 24 heures et 44 minutes. Prêts à relever le défi à votre tour ?

Le câlin polémique

A Paris, place de la République, alors que la France a été secouée par les attentats du 13 novembre 2015, un homme se fait remarquer. Les yeux bandés, ce musulman offre aux parisiens présents des câlins. Une image forte à garder en tête... : le câlin vu comme un acte symbolique et militant !

Le câlin comme besoin

L'importance des étreintes est réelle. Les enfants qui sont élevés dans une ambiance familiale pudique, où les câlins sont rares voire inexistants pourraient en subir les conséquences en grandissant. Les personnes dans ce cas pourraient plus tard difficilement accepter de recevoir ce genre de marque d'affection. L'impact du manque de câlins dans l'enfance crée un frein dans la vie affective future. Les bébés, humains et animaux notamment ont un réel besoin de se faire câliner. Le fait de câliner un nourrisson est une chose vitale et un manque d'affection pourrait entraîner sa mort. En effet les câlins permettent aux bébés d'apprendre à gérer leurs émotions.

Pour visionner une vidéo sur les plus beaux câlins de l'histoire du cinéma c'est ICI !!

On câline tout le monde ! free hugs

Les étreintes sont l'une des plus belles preuves de sentiments on le sait. C'est aussi la marque d'affection privilégiée et commune à presque toutes les relations, quel qu'elles soient. Que votre cible soit humaine ou qu'il ait quatre pattes, sachez que l'effet escompté est le même !

S'enlacer pour s'immuniser

Malgré ce qu'on pourrait penser, prendre quelqu'un dans ses bras permet de se protéger des microbes. Le geste serait immuno-régulateur, provoquant la création de globules blancs. Positif à l'intérieur comme à l'extérieur, le câlin permet de détendre les muscles en dénouant les tensions musculaires et corporelles.

Vivons bien vivons heureux

Pour nager en plein bonheur le câlin est fortement recommandé. L'acte libère les hormones du plaisir : la dopamine. Les médecins ont pu constater en effectuant des IRM à des cobayes, que les mêmes zones du cerveau seraient atteintes grâce aux câlins que lorsque l'on consomme de la cocaïne ou bien des médicaments stimulants. Le système nerveux répertorie le sentiment engendré par les câlins depuis notre plus jeune âge. En grandissant le cerveau se rappelle des bienfaits de ces derniers et une sensation de bien-être y est dès lors associée.

Il ne nous reste qu'à vous suggérez de vous ruer sur la première personne de votre entourage pour la serrer dans vos bras ! Essayez, vous verrez les bienfaits sont magiques ... !

Par Nina Siahpoush-Royoux