Alors qu'il pensait rattraper le coup de son avion privé en prenant le Thalys pour aller à Bruxelles mercredi, le nouveau président s'est fait incendier par Henri Guaino.

Au micro d'Europe 1 ce matin, l'ancien spin-doctor de Nicolas Sarkozy a fait remarquer qu'un président ça ne prenait pas le train : "Quand on est président de la République, on ne choisit pas son petit confort, les solutions qui vous amusent le plus ou vous plaisent le plus."

Expliquant que le train n'était pas la solution la plus "efficace" pour aller à Bruxelles, Henri Guaino rappelle que la fonction élyséenne est strictement incompatible avec la vie ordinaire : "Un président de la République ne peut pas avoir une vie normale, ce n’est pas un citoyen comme les autres."

Que le nouveau président, pour des mesures de sécurité, n'ait plus le droit de prendre son scooter, pourquoi pas, mais qu'il ne puisse plus prendre le Thalys pour aller à Bruxelles, c'est n'importe quoi : un billet en 1ère classe peut coûter moins de 70 euros et le trajet ne dure que 1h20.

En plus, François Hollande a effectué le retour de nuit en voiture... Conclusion : beaucoup plus long, beaucoup plus cher et beaucoup plus polluant !