Fabrice Luchini, le comédien que tous les présentateurs et animateurs rêvent d’avoir sur leur plateau mais redoutent à la fois sa venue, tant l’homme est imprévisible était l’invité du JT de 20 heures de France 2, le 17 octobre dernier. David Pujadas. Le comédien est venu sur le plateau afin de faire la promotion de son nouveau rôle sur les planches, dans la pièce de théâtre, Une heure de tranquillité. Mais lorsque Fabrice Luchini ne fait pas uniquement sa promotion, à chaque fois, l’homme dérape et enchaîne les déclarations sur des sujets divers et variés. Et cette fois-ci, Fabrice Luchini a livré son point de vue sur la Gauche, mais également sur la programmation de France 2, autant de sujets qui peuvent rapidement être controversés.

Fabrice Luchini ne s’est jamais gêné pour parler publiquement de politique, lui qui n’a pas hésité à critiquer ouvertement François Hollande en 2012, lors de son élection, en insistant sur la possible taxation à 75% des plus hauts revenus. Et pour le grand orateur qu’est Fabrice Luchini, être de Gauche est une manière de penser, voire un comportement atypique, il affirme : "J'adorerais être de gauche, c'est un souhait. Mais je trouve que c'est une vertu tellement élevée que j'y ai renoncé". Avant d’ajouter : "Quand t'es pas de gauche, tu peux être moyen. Quand t'es de gauche, c'est l'excellence : le génie moral, le génie de l'entraide... C'est trop de boulot ! (...) Moi, mon fonds de commerce, ça a plutôt été de voir ce qui est petit, moyen, minable chez les êtres humains."

Fabrice Luchini continue dans sa lancée en évoquant la récente expulsion de la collégienne Leonarda, en faisant référence à l’indignation de Josiane Balasko : "C'est un gros boulot, c'est un dépassement de soi. C'est une attitude, une présence à l'autre... Faut être exceptionnel, quand t'es de gauche ! Et quand Balasko s'indigne, ça a de la gueule (…) Nul ne ment plus qu'un homme indigné (...). Et ça, ça n'est pas pour Josiane !"

Fabrice Luchini confie sa vision de la Gauche dans le JT de 20 heures de France 2

Ensuite, sur un ton plus léger, Fabrice Luchini a évoqué son ambition pour France, à savoir, devenir le directeur des programmes ! Après un compliment adressé à David Pujadas : "Vous êtes un animateur dont la chaîne peut être fière qui fait un journal formidable", tel un directeur ou président, Fabrice Luchini s’exclame : "Je sais que France 2 traverse de grandes intempéries. Je voudrais qu'ils comprennent que quand je serai à ce poste de directeur de France 2, tout le monde sera rassuré car je veux fédérer". Et l’homme se montre presque corporate en affirmant s’être tapé l’émission C dans l’air, diffusé sur France 5, une émission qu’il apprécie.

Fabrice Luchini le dit sur le ton de l’humour mais finalement, ce ne serait pas une mauvaise idée, tant France 2 traverse une mauvaise passe, notamment en ce qui concerne la programmation de l’access prime time. Après avoir misé sur des rediffusions de programmes divers et variés, France 2 a décidé de programmer à partir du 16 septembre 2013, Sophia Aram avec un talk-show novateur, Jusqu’ici tout va bien. Mais problème, l’émission ne trouve pas son public, et jusqu’ici tout va mal. Alors que tout le monde évoque la déprogramment de l’émission, pour une fois, France 2 soutient Sophia Aram et persiste en la maintenant sur la tranche horaire, mais jusqu’à quand ?

Fabrice Luchini s'imagine directeur des programmes de France 2

Ce n’est pas la première fois que Fabrice Luchini fait le show face à David Pujadas, on se souvient que l’acteur avait parlé en verlan lors d’une précédente interview, remontant au 9 mars 2011.

On le sait, Fabrice Luchini est un personnage à lui tout seul, que nous réserve son prochain passage télévisé ?