Eric Naulleau était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, ce mardi 12 mai 2015. L’animateur de Ça balance à Paris, sur Paris Première s’est confié sans langue de bois, sur différents sujets, lors d’une interview "Ça balance", menée par Cyril Hanouna. Eric Naulleau a évoqué le succès de la télé-réalité, devant Amélie Neten qui était elle aussi invitée sur le plateau de l’access de D8 : "Je trouve que c’est de la merde. (…). Les concepteurs auraient leur place en prison. On est dans le délit culturel. Il y a des gamins qui biberonnent à ça, plusieurs heures par jour, je trouve ça très triste franchement". Amélie Neten dont la venue a divisé Twitter, s’est défendue en répondant au journaliste que "ce n’est qu’un divertissement, vingt-cinq minutes par jour". Cyril Hanouna rebondit en évoquant le degré avec lequel on regarde les émissions de télé-réalité.

Eric Naulleau évoque l’arrivée de Yann Moix dans On n’est pas couché

Eric Naulleau a également parlé de l’arrivée de Yann Moix, aux côtés de Léa Salamé, en remplacement d’Aymeric Caron, à la rentrée 2015. L’homme pense que c’est une "dinguerie prometteuse" : "Je connais l’animal. Mais à l’usage et à l’usure, je ne sais pas, parce qu’il aime bien tout expliquer, mais on n’a pas beaucoup de temps". Enora Malagré demande à l’acolyte d’Eric Zemmour si Yann Moix est "légitime sur tous les sujets", il réplique : "Il a une forme d’esprit, il arrive à s’emparer d’un peu tout, à faire des raisonnements toujours inattendus". Eric Naulleau n’est pas convaincu quant à une présence sur le long terme de Yann Moix dans On n’est pas couché, en préférant ne pas se projeter sur plusieurs saisons du talk-show de Laurent Ruquier. Le journaliste rappelle enfin que Laurent Ruquier a l’habitude de "lancer à la télé des gens qui n’ont pas les codes de la télé", et qu’il trouve cela "prometteur, mais à voir".

Et quelques heures plus tôt, en interview pour nos confrères de Télé Loisirs, l’animateur des Grosses Têtes et d’On n’est pas couché a justifié le choix de Yann Moix au poste de chroniqueur pour la saison 2015-2016 d’ONPC : "On va revenir à des questions de critiques et des questions de journalistes. Plus qu'à une idéologie. C'était vraiment mon souhait. (…) Yann Moix est un plus tout tout-terrain sur le domaine culturel. J'avais envie de revenir vers cela. Critique et journaliste. Ce sera le duo idéal".