Edwy Plenel, journaliste et co-fondateur de Mediapart, était présent sur le plateau d’On n’est pas couché, hier, samedi 28 février 2015, pour présenter son livre Qu’ont-ils fait de nos espoirs ? publié aux éditions Don Quichotte. Découvrez les cinq phrases clés de son intervention qui a été saluée sur Twitter.

1 : "L’accident est possible en 2017, […] c’est-à-dire que Mme Le Pen gagne la Présidentielle"

Venu présenter son livre sur la présidence de François Hollande, Edwy Plenel estime que la politique du président de la République met en péril la société et que comme il l’avait déjà écrit un an plus tôt, "l’accident est possible en 2017 avec les mêmes institutions, c’est-à-dire que Mme Le Pen gagne la Présidentielle." Pour Edwy Plenel, il s’agirait d’un véritable constat d’échec.

2 : "A passer d’une urgence à une urgence, […] il oublie l’urgence de l’essentiel"

Edwy Plenel a également mentionné "l’habilité tacticienne" de François Hollande qui "godille" et "essaye de survivre". Mais cette technique est loin d’être la meilleure pour le journaliste : "Le problème, c’est qu’à passer d’une urgence à une urgence, dont il fait l’essentiel, il oublie l’urgence de l’essentiel."

3 : "Nous sommes tous requis là où nous sommes"

Interrogé par Léa Salamé qui lui demande s’il souhaite se lancer en politique, Edwy Plenel répond : "Je pense que nous sommes tous requis là où nous sommes, y compris moi comme journaliste et citoyen." Il veut dire par là que "la politique nous appartient" et que c’est à la population de la faire bouger.

4 : "On a provoqué une guerre de religion au cœur de l’Islam"

Aymeric Caron a également tenu à parler d’un autre livre d’Edwy Plenel, Pour les Musulmans, qu’il a re-préfacé à la suite de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo. Edwy Plenel explique que les guerres déclenchées par l’Occident, en prenant l'exemple de la guerre en Irak, a mené à "une guerre de religion au cœur de l’Islam, comme à la Renaissance chez nous, entre Catholiques et Protestants."

5 : "Il y a un côté infantilisant dans leur façon de faire de la politique"

Edwy Plenel a également condamné l’usage du 49.3 utilisé pour la loi Macron : "Il y a un côté infantilisant dans leur façon de faire de la politique, de dire qu’ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous. "

La prestation d’Edwy Plenel a été particulièrement saluée sur Twitter :

"Merci @edwyplenel pour ce moment de vérité qui dénote de l’hypocrisie ambiante ! #ONPC - @Claude2mougins
"Edwy Plenel respect respect #ONPC" - @Dmnds_fvck
"Dieu merci en France il existe des gens comme Edwy Plenel ça me redonne l’espoir #ONPC" - @Kenza_Eb

Edwy Plenel dans On n'est pas couché