Dieudonné n'aura pas de deuxième chance : la condamnation du polémiste datée de janvier 2015 a été prononcée définitive jeudi 11 juin 2015 selon l'AFP. En début d'année, Dieudonné a été condamné à 50 000 euros de dommages et intérêts pour sa "reprise" de l'Aigle Noir. Le neveu de la chanteuse Barbara, décédée en 1997, a assigné en justice le polémiste suite à la publication de sa vidéo Le Rat Noir sur son site. En commentaire, Dieudonné qualifiait l'artiste de "cinglée" et de "tarée". Rappelons que l'Aigle Noir, sorti en 1970, fait référence aux abus incestueux subis par la chanteuse dans son enfance. Pour les ayants droits, la vidéo de Dieudonné avait pour but "d'humilier" Barbara. Sans oublier le titre de "Le Rat Noir" qui, toujours selon eux, visait "la judéité" de la chanteuse reprenant "une représentation commune aux antisémites". Aujourd'hui, la Cour d'Appel de Paris a prononcé définitive cette condamnation.

Dieudonné enchaîne les polémiques, après Barbara, Estrosi !

Dieudonné devra donc bien verser 50 000 euros ce qui ne l'empêche pas d'enchaîner les polémiques. Sa dernière provocation en date a eu lieu... le jour-même de la confirmation de sa condamnation. Sur sa page Facebook, Dieudonné appelle les Niçois à acheter des places pour son spectacle à Nice le 25 juin 2015 à un tarif spécial : "Le Estrozizi (petite bite en italien ancien) pour nos amis du sud". Nouveau round dans le combat qui oppose l'homme politique et le polémiste ! Rappelons que le 12 janvier 2015 , Christian Estrosi publiait un communiqué en expliquant : "J’utiliserai tous les moyens de droit en ma possession, quelles que soient les conséquences, pour que ce spectacle n’ait pas lieu : j’ai donc demandé à mes services de prendre un arrêté pour interdire ce spectacle". Une déclaration suite au statut publié sur Facebook par Dieudonné où il disait se "sentir Charlie Coulibaly".