Ses 4 nominations (meilleur film, meilleure actrice pour Soria Zeroual, meilleur espoir féminin pour Zita Hanrot et meilleure adaptation) avaient créé la surprise dans le monde du cinéma. Hier soir, Fatima, le film de Philippe Faucon sorti le 7 octobre 2015, est reparti avec 3 César. Celui du meilleur espoir féminin pour Zita Hanrot, de la meilleure adaptation et le plus attendu celui du meilleur film.
Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur film qui ne vous laissera pas indifférent.

Le résumé

Séparée de son mari, Fatima, arrivée en France à l’âge de 30 ans, élève désormais seule ses deux filles Nesrine et Souad. La première, 18 ans, entame des études de médecine. La deuxième, 15 ans, est en rébellion contre sa mère. Fatima maîtrise très mal le français et souffre de cette barrière linguistique qui se dresse entre elle et ses filles, qui ne comprennent pas bien l’arabe. Suite à un accident du travail et une immobilisation forcée, Fatima décide alors d’apprendre le français pour pouvoir communiquer avec ses enfants, tout en écrivant un journal intime en arabe.

Le casting

Pas de grande star dans Fatima, et pour cause : Philippe Faucon a choisi de se tourner vers des interprètes non professionnelles. C’est donc Soria Zeroual qui interprète Fatima et Kenza Noah Aïche qui joue la jeune Souad. Seule Zita Hanrot (Nesrine) a joué des rôles secondaires au cinéma, comme dans Eden ou Radiostars.

Pourquoi on a aimé

Fatima est un véritable bijou de réalisme et de sensibilité. Philippe Faucon ne tombe cependant jamais dans le pathétique ou les clichés. Il filme ses trois actrices avec justesse et sobriété et leur laisse la parole. Cela donne un film profond et percutant, qui nous éclaire sur le quotidien de ces femmes immigrées, discrètes, prêtes à tout pour faire le bonheur de leur famille.

Pourquoi on a moins aimé

A part le rythme parfois un peu mou, on ne trouve pas grand-chose à reprocher à Fatima !

L'anecdote à retenir

Fatima est adapté du livre Prière à la lune, de Fatima Elayoubi. Dans ce recueil de poèmes et de pensées, l’auteure raconte sa propre vie, celle d’une femme maghrébine vivant en France, quittée par son mari et forcée de subvenir seule aux besoins de ses enfants sans savoir parler français. Fatima Elayoubi a alors appris la langue presque toute seule, à force de courage et de détermination. Une raison de plus de découvrir ce magnifique film !

Cela nous rappelle un peu...

Fatima n’est pas sans nous rappeler La Graine et le mulet, film d’Abdellatif Kechiche sorti en 2007. S’inscrivant dans le même registre du réalisme social, La Graine et le mulet avait remporté quatre César en 2008. Espérons le même résultat pour Fatima.

Pour qui ? Et surtout pas pour qui ?

Ceux qui savourent les films à la fois réalistes et profondément humains ne peuvent pas se tromper avec Fatima.
En revanche, les amateurs d’action ou de sensationnel n’y trouveront certainement pas leur bonheur.

La Bande-annonce de Fatima


Par Coraline Butruille