La nouvelle campagne de pub pour les jeans de la célèbre marque Calvin Klein vient d'être censurée en Australie, car, selon une association de victimes, elle ferait l'apologie du viol collectif.

L'allemande de 27 ans, Lara Stone, qui avait déjà suscitée une mini polémique en ayant été peinte en noir pour le magazine Vogue, crée encore le scandale.

Les raisons sont claires pour le bureau des normes publicitaires : "Le Conseil a décidé que, bien que l'acte représenté puisse être consenti, l'aspect général, et le plus probable, de cette scène évoque la violence et le viol (...) L'image est avilissante pour les femmes, parce qu'elle suggère qu'elles sont des jouets pour les hommes. Et c'est aussi avilissant pour les hommes, puisque cela les associe à la violence sexuelle faite aux femmes".

Une femme allongée et lascive, encerclée par trois hommes qui la maintiennent par les cheveux et le bas du dos, le tout à moitié nus... il n'en aura pas fallu plus pour que cette publicité fasse parler d'elle et qu'elle soit cataloguée comme faisant l'apologie du viol et de la violence.

L'affiche qui fâche

Affiche pub Calvin Klein Jeans X
Affiche pub Calvin Klein Jeans X

Et oui, il ne faut pas confondre porno chic ou le glam érotique avec le trash et le malsain.

Pour le leur rappeler,  la nouvelle publicité Calvin Klein Jeans X pour laquelle Lara Stone se retrouve dans une posture délicate, vient de voir sa diffusion interdite en Australie, par le bureau des normes publicitaires.

Ce n'est malheureusement pas la première fois que Calvin Klein fait scandale avec ses publicités.

En 2009, une campagne de pub avait suscité une polémique aux Etats-Unis.

Eva Mendes, sexy à souhait, a fait beaucoup d'encre, puisqu'elle exhibait un sein. Le cliché a été censuré et interdit aux États-Unis.

Trouvez-vous la nouvelle publicité de jeans trop osée ?

Crédit Photo: Calvin Klein