Après lesattentats qui ont touché le cœur de Paris et ont fait un bilan, encore provisoire, de 129 morts et 352 blessés d’après Europe 1, la grille des programmes a été chamboulée samedi soir à la télévision. Le prime de Danse avec les stars a été annulé, de même que Ze Fiesta, l’émission de Patrick Sébastien sur France 2. Celle-ci a été remplacée par une édition spéciale du journal télévisé, puis par un On n’est pas couché un peu particulier. Renommé pour l’occasion On est solidaire, le programme, présenté par Laurent Ruquier aux côtés de Léa Salamé et Yann Moix, a reçu de nombreuses personnalités, aussi bien politiques qu’artistiques. Découvrez les temps forts de cette émission riche en émotions.

Jean-Luc Mélenchon prône la paix, Léa Salamé et Yann Moix très émus

C’est une émission dénuée de public ou presque que Laurent Ruquier a présenté, hier soir, 14 novembre 2015, sur France 2. On est solidaire a cependant reçu de nombreux invités : Gérard Jugnot, Michèle Laroque, Michel Drucker, Manu Payet ou encore Catherine Frot. Mais c’est d’abord à ses deux chroniqueurs, Léa Salamé et Yann Moix, que Laurent Ruquier a donné la parole. Léa Salamé a choisi de citer Albert Camus : "Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse." De son côté, Yann Moix, visiblement très ému, a défendu "le droit d’avoir peur" : "Les bourreaux n’ont pas peut parce qu’ils aiment la mort. Nous, nous avons peur parce que nous aimons la vie. Et nous avons le droit d’avoir peur. La peur n’est pas une défaite, c’est ce qu’il y a de plus sain pour trouver une solution." Laurent Ruquier a ensuite laissé s’exprimer plusieurs représentants politiques de droite et de gauche, parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon. Bien connu pour son tempérament emporté et ses propos souvent acérés à l’égard de ses confrères, le député européen a tenu un discours de paix et d’apaisement, et en souhaitant laisser les divergences politiques en dehors de ces attentats : "La haine dont il est question, ce n’est pas celle de l’agresseur. Je les hais, je les hais. La haine qu’il s’agit de combattre, c’est celle que les agresseurs veulent incruster en nous." Des propos qui ont fait réagir les internautes sur Twitter :

" Beau discours de Mélenchon, ne pas faire d'amalgame ! Aucune islamophonie ne devrait apparaitre. #OnEstSolidaire" - @DLMaud
" Jean Luc Mélanchon qui dit des choses intelligentes dans #OnEstSolidaire J'étais pas prêt, j'suis perturbé là." - @CyrilPlantec
" Jean-Luc Mélenchon s'exprime extrêmement bien #OnEstSolidaire #France2" - @MGatz_

Les artistes solidaires

Nombre de personnalités issues du monde du spectacle étaient également présentes sur le plateau. Manu Payet a souligné l’importance de ne pas faire d’amalgame : "Il faut se tenir aux côtés de nos compatriotes musulmans. Ils seront pointés du doigt et on ne peut pas tolérer ça." Gérard Jugnot a quant à lui résumé sa pensée en une simple phrase : "Je défends le vivre ensemble, pas le mourir ensemble." Enfin, Catherine Frot a rappelé l’importance de la culture dans l’éducation : "Aujourd’hui, les jeunes ont intérêt à se cultiver." On est solidaire a été suivi par 3,24 millions de personnes d’après le site Toutelatélé et a été le programme le plus regardé de la soirée à partir de 22h30.

L'intervention de Jean-Luc Mélenchon dans "On est solidaire"

A lire aussi :

Bataclan : la nuit de calvaire du groupe Eagles of Death Metal

Tour Eiffel, Parc Disney, cinémas, grands magasins : tous fermés après les attentats