Les Victoires de la Musique 2017, c’est ce soir ! Présenté par Thomas Thouroude et Bruno Guillon, la cérémonie récompensera des artistes aussi bien issus de la jeune génération que de l’ancienne. Espérons cependant qu’aucune fausse note ne viendra perturber l’émission cette année. Staragora revient pour vous sur les scandales qui ont émaillé les Victoires de la Musique.

1) Serge Lama refuse son prix

En 2013, Serge Lama se voit décerner un prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière par les Victoires de la Musique. Seul bémol, il doit le recevoir avec Sheila, Salvatore Adamo et Enrico Macias. "Nous remettre quatre Victoires en même temps, cela donne l’impression d’être dans un paquet d’anciens dont on se débarrasse… C’est presque humiliant. Et j’ai quand même mon orgueil", avait confié le chanteur au Parisien. Résultat, il n’ira pas chercher sa récompense.

2) Nekfeu clashe Marine Le Pen

En 2014, Nekfeu se produit sur la scène des Victoires de la Musique avec son titre On verra. En plein morceau, il clame : "Prenez Marine Le Pen et libérez Moussa". Le rappeur faisait référence à Moussa Ibn Yacoub, un humanitaire détenu au Bangladesh. Des propos politiques qui ont choqué certains.

3) L’absence de M. Pokora et Kendji

En 2015, Kendji découvre que malgré ses 600 000 albums vendus, il n’est pas nommé aux Victoires de la Musique. Il ne peut masquer sa déception : "C’est sûr que j’aurais aimé participer aux Victoires de la musique. J’aurais eu ma place. Je ne comprends pas pourquoi je n’y suis pas", confie-t-il à Téléstar. Cette année, c’est M. Pokora qui a été snobé par les Victoires. Le chanteur estime vendre "trop d’albums" pour les intéresser…

4) Le malaise Zaz

Retour en 2014, alors qu’un mouvement de grève des intermittents fait rage en France. Pour l’occasion, Virginie Guilhaume demande à Zaz de lire un texte en soutien aux intermittents sur scène. Déconcertée, Zaz ne comprend pas pourquoi on lui demande une telle chose et refuse. Virginie Guilhaume sera contrainte de lire elle-même le texte.

5) Mylène Farmer et Fauve refusent d’être nommés

Être nommé à une Victoire de la Musique est souvent considéré comme un honneur… mais pas par tout le monde. Mylène Farmer refuse en effet depuis plusieurs années d’être associée à la cérémonie, dégoûtée par son hypocrisie. Quant au groupe Fauve, il préfère mettre en avant sa musique plutôt que son image et ne souhaite donc pas recevoir de récompense.