Bonne nouvelle pour les chicos et chicas, et les autres qui ne connaissent pas encore PNL. On a décidé de jeter une oreille attentive à un titre du duo de rap qui cartonne actuellement et de décoder les paroles. On s'attaque à la chanson Le monde ou rien. Entre argot, verlan et gros délire, même pas peur.

J'veux du L, j'veux du V, j'veux du G, pour dessaper ta racli
(Je veux Louis Vuitton, du Gucci, pour déshabiller ta petite amie)
Igo on est voué à l'enfer, l'ascenseur est en panne au paradis
(Mon cher, nous sommes voués à l'enfer, l'ascenseur est en panne au paradis)
C'est bloqué ? Ah bon ? Bah j'vais bicrave dans l'escalier
(Il est bloqué ? Ah bon ? Dans ce cas je vais vendre de la drogue dans l'escalier)
Président, dans l'hall j'ai vu ien-cli voter blanc                    
(Président, dans le hall j'ai vu le client voter blanc "acheter de la cocaïne") 
Ounga, ounga, ounga ouais, mon gars mon gars mon gars j'sers
(Youpi, youpi, youpi ouais, je sers mon comparse) 
Du taga taga à ve-Her, en jaune ou en vert nique sa mère            
(Du haschish pour Hervé, jaune ou vert, qu'importe)
La famille a faim pas l'temps d'raconter ma life, trêve de balivernes
(Les miens sont avides d'argent, pas le temps de me perdre en conjectures, trêve de balivernes)
J'veux pas d'calin, j'suis qu'un glaçon sous string ficelle                  
(Je ne veux pas de câlin, je suis qu'un glaçon sous mes airs de gros dur)
Oh, non mais oh, elle m'a pris pour qui pour Romeo ?                      
(Non mais dites donc, elle m'a confondu avec Romeo ?)
Non mais allô ? Non mais allô ?                                                        
(Réfléchis, voyons ? Réfléchis, voyons ?)
J'laisse trace pour transe au WC, en LV totalement pété                  
(Je laisse des lignes de cocaïne pour me faire un trip au WC, en Louis Vuitton totalement ivre)
J'rentre coke dans les poches, quand p'tit frère part à l'école          
(Je rentre avec de la coke dans les poches quand mon petit frère va à l'école)

[Refrain]
J'suis dans ma bulle, bulle, bulle                                                      
(Je suis dans mon monde, monde, monde)
Oh shit, le shit, le shit, bulle                                                              
(Oh zut, le cannabis fait des bulles)
Sang sur l'pull, pull, pull, olala olala                                                  
(Du sang sur le pull)
Dégage ton boule, boule, boule                                                        
(Pousse-toi)
Oh shit, ton mal mon bien                                                                  
(Oh cannabis, ton mal mon bien)
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais       
Tout pour les miens                                                                            
(Je fais tout pour les miens)
Ouais ouais ouais ouais ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
Le monde ou rien                                                                              
(Le monde ou rien)
Ouais ouais ouais ouais ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
Moi ça m'convient
Ouais ouais ouais ouais ouais, ouais, ouais, ouais, ouais                
(Ça me convient)

[Couplet 2 : NOS]
Igo je tourne en rond                                                                        
(Mon cher je tourne en rond)
Les putains tournent en rond pour attraper ma queue                    
(Les prostituées tournent en rond pour obtenir mes faveurs)
Que du bon-char fuck tout ce qui vaut pas un rond                        
(Nous visons haut, à bas ce qui n'a pas de valeur)
Comme l'honneur du "bacqueux"                                                    
(Comme l'honneur d'un policier de la BAC)
Et j'suis la pomme pourrie qui s'écarte du panier                            
(Et je suis la pomme pourrie qui s'écarte du panier)
J'nique ma solitude tant que les poches sont bien accompagnées
(Au diable ma solitude tant que mes poches sont bien remplies)
Que la mif, les mêmes armes, les mêmes salaires                          
(Que la famille, les mêmes armes, les mêmes salaires)
On sauvera pas toute la terre                                                            
(On ne peut pas aider tout le monde)
J'prends la couronne, la pose sur la tête du p'tit frère                    
(Je prends la couronne et la pose sur la tête de mon petit frère)
Les larmes de la misère ont l'goût de ma haine                              
(Les larmes de la misère ont le goût de ma haine)
À bout de souffle, ma haine me redonne de l'oxygène                    
(A bout de souffle, ma haine me redonne de l'oxygène)
Faut pas t'en faire chico relève la tête la misère m'emmène en balade
(Ne t'en fait pas petit  ressaisis-toi, la misère m'emmène en balade)
Remballe ton échelle au fond du trou j'empile mes péchés j'escalade  
(Pas besoin d'échelle au fond du gouffre, j'empile mes péchés pour escalader)
Et rien n'change comme le bruit du gyro', j'suis plus Savastano que Ciro
(Et tout reste immuable comme le son d'un gyrophare, je suis plus Savastano que Ciro (des personnages de la série Gomorra)
Et j'préfère m'éteindre plutôt que d'briller dans l'ombre de ces bâtards, le monde chico
(Et je préfère m'éteindre plutôt que de briller dans l'ombre de ces rustres) 

[Refrain]

Le clip du titre Le monde ou rien a été tourné dans le quartier de Scampia, un quartier populaire proche de Naples, fief de la mafia italienne, qui sert de décor à la série Gomorra.