Le rappeur Gradur sort le clip de son titre La Mala, extrait de sa mixtape Shegueyvara 2. Et pour bien faire, il n’a pas hésité à inviter le joueur du PSG Serge Aurier et Franck Ribery du Bayern de Munich à venir faire la fête avec lui et une centaine d’autres (spoiler : beaucoup de jeunes femmes) au bord d’une piscine. Un clip qui nous rappelle à quel point le football et le rap peuvent être liés.

Serge Aurier et Franck Ribéry s’éclatent avec Gradur

Pour le clip de La Mala, un titre en duo avec Soprano, Gradur a tenu à marquer le coup. Et sans surprise, le rappeur n’a pas invité les joueurs les plus sages et rangés du football européen. On retrouve ainsi Serge Aurier, qui a été au cœur d’une polémique en début d’année pour avoir insulté son entraîneur Laurent Blanc, et Franck Ribéry, connu pour ses frasques ainsi que pour la grève de l’équipe de France lors du mondial 2010. Les deux footballeurs oublient le temps d’une journée leur sport de prédilection pour venir se la couler douce au bord d’une piscine à Marrakech, où les jeunes femmes en maillot de bain défilent et où le champagne coule à flots. Bref, le clip ne respire pas l’originalité, mais la présence en clin d’œil de Serge Aurier et Franck Ribéry semble faire effet : la vidéo compte déjà plus de 1,3 million de vues sur Youtube.

Football et rap, une histoire d’amour qui dure

Mais pourquoi retrouve-t-on si régulièrement des joueurs de foot dans des clips de rap ? Sans doute d’abord parce que les footeux ont l’habitude d’écouter du rap dans les vestiaires, et partagent régulièrement leurs morceaux préférés sur les réseaux sociaux. Les rappeurs ont également de nombreuses amitiés parmi les rappeurs comme Karim Benzema et Booba, qui figure dans le clip Walabok. On se souvient notamment de l’hymne de l’équipe de France, J’ai déconné de KeBlack, pendant l’Euro 2016. Difficile également de ne pas établir un parallèle entre le football et le rap, qui sont tous les deux considérés comme "populaires", et particulièrement appréciés par les jeunes. Joueurs et rappeurs partagent les mêmes rêves de gloire et de réussite, et forcément, ça rapproche.
A noter que l'on voit aussi le rappeur Alonzo (Psy4 de la rime) et Tarek Benattia, le petit frère de Nabilla, dans ce clip.