Le festival Rock en Seine s'est déroulé du 26 au 28 août avec une belle programmation : les Casseurs Flowters, Editors ou encore Cassius étaient présents dans les Hauts-de-Seine.

La canicule en tête d'affiche

La chaleur était au rendez-vous du festival Rock en Seine, avec des températures atteignant jusqu'à 34 degrés, les festivaliers courtisaient le moindre coin ombragé du parc. Heureusement pour eux, des points d'eau étaient mis à leur disposition un peu partout dans le festival, rendant les deux premiers jours un peu plus supportables. La chaleur et le climat paranoïaque des derniers mois peuvent expliquer le manque d'affluence des spectateurs : avec 110000 personnes et seul un jour complet, Rock en Seine affiche un bilan à la baisse. En 2015, les festivaliers étaient au nombre de 120000.

Les moments forts de Rock en Seine

Malgré un festival affichant peu de têtes d'affiche, Rock en Seine 2016 était l'occasion de découvrir des artistes moins connus, on retient particulièrement les Suédois de Royal Republic qui ont enflammé le festival avec un chanteur en costume malgré l'écrasante chaleur et réussissant à faire bouger une foule assommée par la température.

Le samedi c'était au tour du groupe d'OrelSan, les Casseurs Flowters, de nous livrer un concert énervé et punchy et de reprendre la bande originale de leur film, Comment c'est Loin. Le concert des acteurs de Bloqués étaient particulièrement émouvant, les rappeurs annonçant que ce serait leur dernier concert, chacun se concentrant sur sa carrière solo. Le concert de Sigur Rós a ensuite subjugué les spectateurs avec des effets visuels nous emportant dans les sublimes paysages islandais.

Le dimanche a fait retomber les festivaliers dans l'adolescence avec le concert de Sum 41 qui n'avait pas joué devant un aussi grand public depuis des années et pour cause, le chanteur, Deryck Whibley a failli mourir il y a à peine 2 ans, presque terrassé par sa consommation excessive d'alcool. Il confiait au micro de RTL2 que "Personne ne savait si j'allais pouvoir remonter sur scène". C'est donc un concert de survivant qu'a pu apprécier l'auditoire, alors que le groupe a enflammé le public avec une reprise de Queen et Seven Nation Army des White Stripes. Survivant, Iggy Pop l'est aussi, le chanteur de 69 ans connu pour tous ses excès a électrisé la fosse avec ses classiques tels que : I wanna be your dog et The Passenger. Fidèle à sa réputation, l'iguane s'est trémoussé comme un ado plein d'hormones pour le plus grand plaisir de ses fans.  

C'est donc malgré une programmation manquant de têtes d'affiches et des prix parfois exorbitants en termes de buvette et de restauration, que Rock en Seine 2016 aura réussi à faire bouger ses festivaliers le temps d'un week-end caniculaire.