Normani Kordei, Dinah Jane Hansen, Lauren Jauregui, Camila Cabello et Ally Brooke Hernandez, alias Fifth Harmony ont donné rendez-vous aux Harmonizers (leurs fans), au Zénith de Paris le 18 octobre, pour un concert très attendu. Les filles défendaient 7/27, leur nouvel album sorti le 27 juillet 2016.

Un show à taille humaine

Fifth Harmony se produisait au Zénith, une salle parfaite pour un concert entre show à l'américaine et proximité avec le public. Après 2 premières parties réalisées par Aleem, un chanteur beau gosse dans la lignée de Zayn Malik, et Camryn, une pop star survoltée, le groupe révélé par X Factor US a fait son entrée au son de Black or White de Michael Jackson. Les 5 filles misent tout sur la sexy attitude avec des tenues de scène qui dévoilaient leurs courbes : body, bottes, chaussettes hautes et collants.

Si les filles de Fifth Harmony ont su séduire avec leur voix, ce qu'on aime par-dessus tout chez elle, c'est leur naturel. Eh oui, contrairement aux autres stars du showbusiness que sont Beyonce, Ariana Grande ou Rihanna, les filles de Fifth Harmony sont normales et ont même des petits défauts. Loin de vouloir être des clones, elles ont chacune leur personnalité et s'assument comme elles sont. Formes, fesses rebondies, hanches, cuisses bien dodues, petit ventre, elles n'ont pas la taille mannequin et on se retrouve en chacune d'elle. Telle est la force de Fifth Harmony qui sur scène ont une vraie passion, de l'alchimie et transmettent beaucoup d'émotion.

On a aimé aussi le côté "goofy"des filles, qui, tout en ayant confiance en elles, restent humaines sur scène. Ally Brooke par exemple a beaucoup pris la parole pour remercier les fans et ne trouvait pas toujours ses mots, Camila ne semblait pas toujours à l'aise en danse, Normani avait un petit rhume et Dinah s'est trompée en criant "What's up London !". Ça ne les a pourtant pas empêchées de donner 1H30 de concert et de mettre le feu au Zénith.

Il faut dire qu'avec seulement 2 albums à son actif, la troupe a un bon paquet de tubes à son actif et nous les a servis avec enthousiasme : BOSS, Sledgehammer, Worth It extraits de leur premier album Reflection ou encore Flex, That's My Girl, Scared of Happy, Dope et bien d'autres extraits de 7/27. Si les filles proposent un show rythmé, il décolle vraiment à partir de la 2e moitié, avec Dope, suivi de Squeeze. Le concert est présenté comme un voyage en avion avec plusieurs étapes et une vidéo qui nous donne l'impression d'être assis en cabine. On a aimé chaque endroit que nous a fait visiter Fifth Harmony.

Et les filles étaient pour leur part ravies d'être en France, et plus précisément à Paris, une de leur ville préférée. Ally Brooke n'a pas cessé de le répéter, tandis que Camila s'est parée du drapeau français avant de le déposer sur la grosse caisse de la batteuse. Le show s'est terminé sur le titre Work From Home, sous un tonnerre d'applaudissements. Dinah a fait flotter un rainbow flag avant de disparaître avec ses "soeurs" de Fifth Harmony.

On leur souhaite d'avoir encore plus de succès et de définitivement s'imposer en France.