Il a déjà créé le buzz chez Cyril Hanouna et Cauet, il ne peut pas se balader sur les Champs-Elysées sans créer une émeute… Piko-taro est déjà une star ! Avec son look de héros de manga mâtiné de mafieux japonais sauce 70's et son goût pour le jaune canari, Piko-Taro a repoussé les limites de l'absurde en créant une chanson parfaitement crétine, mais hilarante, d'une durée de 40 secondes, un record déjà enregistré par le Guinness Book. Un hit maintes fois parodié depuis sa 1ère diffusion en août 2016, qui n'est pas sans rappeler le tube de Psy, Gangnam Style. Derrière ce pseudo rigolo et cette panoplie digne d'un cosplay se cache un DJ-producteur japonais de 43 ans, Kazuhiko Kosaka. Et un comédien de 53 ans, Kosaka Daimao. Qui sont en réalité… une seule et même personne.

Piko-Taro, un créateur sous couverture

Piko-Taro, vous l'aurez compris, est un personnage créé par cette double entité formée par Kazuhiko Kosaka et Kosaka Daimao. Au cours d'une interview accordée au Parisien le temps d'un Facebook Live, la nouvelle star explique : "Je chante depuis l'âge de 20 ans. Mais je n'ai pas réussi à me faire un nom. Alors j'ai fait de nombreux jobs idiots : trier les poussins en usine, réparer les feux de circulation..." Jusqu'au jour où il décide de mettre des paroles sur un gimmick musical qu'il utilisait depuis déjà 10 ans pour ses sketchs. En panne d'inspiration, Piko-Taro se sert de ce qui est sous ses yeux : une pomme, un ananas, un stylo. C'est ainsi que "Pineapple-Pen-Apple-Pen" (Ananas-Stylo-Pomme-Stylo) voit le jour…

Pop culture made in Japan

Inspiré par la musique électro (et notamment les Daft Punk), mais aussi la culture pop du Japon, Piko-Taro ne se contente pas de créer une petite chanson entêtante. Il se crée un personnage de toutes pièces, humoristique et absurde, comme tout droit sorti d'un épisode de One Piece –ou du Collège fou fou fou, à chacun ses références-. Son costume ? Un mix chatoyant entre un pyjama en lamé doré, un manteau en fausse fourrure et une écharpe tigrée, le tout accessoirisé par des lunettes à verres fumés et une afro à la japonaise (adoptée de longue date par les bad boys du levant). Le tout forme un personnage improbable comme seuls les Japonais peuvent en créer. Vous pensez que la gloire de Piko-Taro s'évanouira aussi vite qu'elle est arrivée ? Méfiance. Avant de devenir un acteur internationalement connu, Takeshi Kitano était l'animateur des Intervilles à la japonaise (Takeshi's Castle), et un humoriste, roi de l'improvisation et de l'absurde (Beat Takeshi)…