Si le discours de David Harbour, récompensé en compagnie de tout le casting de Stranger Things aux SAG Awards cette nuit, a été acclamé dans la salle et sur les réseaux sociaux, certains téléspectateurs ont eu bien du mal à se concentrer sur la déclaration anti-Trump de l’acteur. La cause ? Winona Ryder, également actrice dans la série, dont le comportement étrange a perturbé Twitter.

Winona Ryder enchaîne les drôles de têtes aux SAG Awards

Winona Ryder a manifestement été très inspirée par la tirade à l’encontre de Donald Trump prononcée par son collègue David Harbour. Tout le casting de la série Stranger Things était réuni sur scène pour recevoir le SAG Award de la meilleure équipe d’acteurs dramatiques à la télévision. Mais très vite, tous les yeux se sont tournés vers Winona Ryder, qui tout au long du discours de David Harbour n’a cessé d’afficher des expressions faciales très... appuyées. Peur, surprise, perplexité, joie, aucune émotion n’a été oubliée par l’actrice, qui est allée jusqu’à lever le poing pour accompagner les mots de son collègue. Très vite, Winona Ryder et ses différentes têtes sont devenues virales sur les réseaux sociaux, et Twitter, bien qu’amusé par l’actrice, se demande quand même si elle était dans son état normal :

"Les réactions de Winona Ryder méritent leur propre récompense. #SAGAwards" - @mad_hill
"La prochaine fois que Trump donne un discours, mettez Winona Ryder à côté de lui et faites la traduire grâce à ses expressions faciales." - @emilynussbaum
"Je veux la même drogue que Winona Ryder" - @MarkDuval
"Elle était soit soûle, soit complètement défoncée #WinonaRyder" - @djsodapop

Une actrice qui a déjà fait scandale

Si les Twittos se sont posé des questions sur l'état de l'actrice, c'est aussi parce que cette dernière a déjà eu de sérieux ennuis à cause d’une addiction aux analgésiques. En 2001, elle est arrêtée suite à un flagrant délit de vol dans un magasin Saks. La star a dérobé 5 500 dollars de vêtements et accessoires. Winona Ryder sera finalement condamnée à 480 heures de travaux d’intérêt général et trois ans de probation, ainsi qu’à une amende de 10 000$ et un suivi psychologique. Espérons que l’actrice ne soit pas retombée dans ses anciens travers.