Quand Lady Gaga ose le bondage, le pop art devient pop hard

Publié
Quand Lady Gaga ose le bondage, le pop art devient pop hard

Lady Gaga est ce soir, samedi, chez Laurent Ruquier pour sa grande première à la télé française.

Mais à vrai dire, l'étoile montante de la pop mondiale est surtout dans le nouveau numéro du magazine Vogue Japon. On dit "surtout" car les photos sont proprement ha-lu-ci-nantes !

Sous la direction artistique de Nicola Formcihetti et sous l'oeil du célèbre photographe japonais Araki, Lady Gaga ose le bondage, pratique sexuelle un tantinet perverse, c'est chaud ! Autant vous dire que sur le coup, la chanteuse se fait presque... arakiri.

Le résultat est très pop art, à la manière des portraits d'Andy Warhol, laissant découvrir une chanteuse dénudée et en facheuses postures, avec des pots de peintures colorés qui ont giclé en surimpression des clichés en noir et blanc.

La suite des réjouissances est dans le diaporama

Les avis des internautes