D’un côté, il y a Zahia, une poupée Barbie aux cheveux peroxydés, aux mensurations XXL et au destin hors du commun. De l’autre, Nabilla, une star de la télé-réalité qui aspire à devenir la nouvelle it girl. Nos deux bimbos nationales Nabilla et Zahia ont eu un début de carrière différent mais on peut leur trouver de nombreux points communs. À travers trois critères, la rédaction affronte la carrière des deux jeunes femmes. Alors, qui de Zahia ou de Nabilla ressortira victorieuse de ce duel ?

Un début de carrière atypique

Lors d’un épisode de l’émission de speed-dating L’amour est aveugle diffusée sur TF1, les téléspectateurs ont découvert une candidate à la personnalité et au physique atypiques : Nabilla Benattia. Son passage dans l’émission, court et bref, a suffit à taper dans l’œil de la société de production La grosse équipe qui a choisi de l'intégrer dans le casting des Anges de la télé-réalité 4 : Club Hawaï. Durant l’émission, ses courbes vertigineuses ont charmé Sofiane, ex candidat malheureux de la Star Academy, qui lui a même dédié une chanson intitulée Dingue de Toi faisant l’éloge de son corps : "Trois semaines ont passé toujours même décor/ A longueur de journée je rêve d’un corps à corps/ Tu m’as fais prisonnier, tu m’as jeté un sort des courbes/ Tu pourrais faire changer un gay de bord." Quelques mois plus tard, la belle lui a préféré la superstar américaine Chris Brown avec qui elle a fricoté dans une chambre d’hôtel.

[[star-photos:7875 Retrouvez toutes les plus belles photos de Nabilla sur Staragora.]]

Après des premiers pas d’actrice dans la scripted reality Hollywood Girls : une nouvelle vie en Californie, La Grosse Equipe fait de nouveau appel à Nabilla pour les Anges de la télé-réalité 5. Et là, c’est le jackpot pour NRJ 12 ET pour la sulfureuse brune. Grâce à une phrase prononcée suite à une intense réflexion sur les filles et le shampoing résumée dans cette phrase : "Non mais allô ? T’es une fille et t’as pas de shampoing ?" Nabilla est devenue le phénomène du moment. Tous les médias se l’arrachent et de nombreuses marques souhaitent collaborer avec elle.

Les débuts de Zahia sont beaucoup plus sombres que ceux de Nabilla. Et pour cause, la jeune femme a été à l’origine d’un des plus gros scandales ayant ébranlé le football français. Tout commence quand la belle participe à l’émission 12 cœurs sur NRJ 12. Elle fait la rencontre d’un certain Abou qui lui présente le joueur de foot Karim Benzema. A partir de là, Zahia se livre à la prostitution de luxe en gagnant  parfois plus de 20 000 euros par soir. Dans son répertoire de clients, des noms connus de footballeur français apparaissaient. En 2010, le scandale éclate et tout le monde veut mettre un visage sur le nom à l’origine du scandale. Grâce à cette affaire, la plantureuse blonde est passée de l'appartement de ses parents dans le Val de Marne, banlieue au sud-est de Paris, aux plus luxueux palaces du monde.

Nabilla et Zahia n’ont peut-être pas commencé de la même manière mais leur carrière se rejoignent sur une chose : elles déchaînent les passions.

Une image médiatique maitrisée à la perfection

Là où les deux bimbos se ressemblent fortement c’est sur leur communication. Après avoir été mises sous le feu des projecteurs, les deux jeunes femmes ont choisi la stratégie du silence : se renfermer dans le mutisme pour accroître l’envie et orchestrer leur première apparition comme l’événement de l’année. Ainsi, après des semaines de silence, Zahia a accordé sa première interview au magazine Paris Match en mai 2010 dévoilant par la même occasion le visage à l’origine du scandale. Du côté de Nabilla, après avoir rejeté toutes les propositions d’interview de plusieurs chaînes, elle a choisi de faire son grand retour sur le plateau du Grand Journal le 14 avril 2013. Les deux jeunes femmes ont su s’entourer d’experts en communication compétents.

Une preuve peut-être que le plastique présent en grande quantité dans leur corps n’a pas encore atteint leur cerveau.

Des muses pour les créateurs

Zahia
Zahia

Avec l’apparition dans le paysage médiatique de tels physiques, les anciens canons de beauté inhérents au domaine de la mode semblent révolus. En effet, les magazines et les couturiers approchent de plus en plus ces physique hors normes en les érigeant le temps d’une photo en Muse de la mode. En 2010, Zahia a fait la couverture de la Bible de la mode, Vogue version italienne, en posant sous les traits d’une Brigitte Bardot. Elle a mêmelancé sa ligne de lingerie en 2012 et a reçu le soutien de l’homme derrière les créations de la maison Chanel, Karl Lagerfeld.

Nabilla n’est pas aussi intégrée au monde fermé de la mode mais elle est sur la bonne voie. Lors de son passage au Grand Journal, la brunette portait une robe signée Jean-Paul Gaultier : est-ce là les signes d’une prochaine collaboration ? Toutefois, Nabilla n’a pas envie de devenir top model. Son but est de devenir playmate. Avec la publication de son calendrier très osé valable pour l’année 2014, elle touche son rêve du bout des doigts.

Ce combat de bimbos touche maintenant à sa fin. Il est désormais temps de savoir qui a mis KO sa concurrente. Mais au final, le résultat n'est pas si important. Ce qui l'est en revanche est l'image de la société actuelle qui est reflétée à travers la starisation des Nabilla ou autre Zahia : avide de gloire et en perte de repères.