Après le scandale des mannequins de synthèse, H&M crée à nouveau la polémique en affichant sur sa dernière campagne publicitaire des mannequins ultra-bronzés.

A l'arrivée de l'été, H&M a dévoilé des nouvelles publicités pour promouvoir ses nouveaux maillots de bain. Pour cela, le top Isabeli Fontana, également égérie de Victoria's Secret, exhibe un corps parfait mais au paroxysme du bronzage.

Les spécialistes du cancer de la peau ainsi que la Société Suédoise contre le cancer se sont révoltés contre la marque l'accusant d'inciter à la "tanorexie", cette addiction au bronzage qui suscite les inquiétudes dans le monde de la mode.

Isabeli Fontana, trop bronzée pour H&M
Isabeli Fontana, trop bronzée pour H&M

Le Dagens Nyheter Thursday a dénoncé que «le géant vestimentaire crée un idéal de beauté mortel, et pas uniquement auprès des jeunes.» Le Dr. Ralph Braun, médecin-chef de la clinique dermatologique de l'hôpital universitaire de Zurich, a surenchéri dans le 20 Minutes suisse: «Je trouve ces affiches inquiétantes, et même carrément limites. Beaucoup de personnes, jeunes en particulier, voudront avoir le même bronzage, même celles dont le type de peau est clair».

H&M n'a pas tardé à s'excuser pour ce faux-pas dans un communiqué : "Nous sommes désolés si notre campagne a heurté le public, nous n’avions pas l’intention de promouvoir un idéal de beauté particulier, et encore moins d’encourager des comportements dangereux. Tout ce que nous avons voulu montrer, c’est notre dernière collection de l'été".

Si les professionnels trouvent que cette campagne incite au bronzage, la récente histoire de la maman accro aux UV s'avère être une bonne campagne de sensibilisation.

Espèrons qu'H&M se rattrape dans le glamour pour sa nouvelle marque de luxe...